luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tribune libre : le président de l'ALVA Eric Azémar "décortique" les voeux du maire de Luchon (2)

Second volet de la tribune libre du président de l'Association Luchon Vallées Avenir suite à la cérémonie des voeux du maire de Luchon Louis Ferré.



Mercredi 23 Janvier 2019
Eric Azémar, président de l'ALVA


(Photo illustration : archives © Paul Tian / Luchon Mag)
(Photo illustration : archives © Paul Tian / Luchon Mag)
La transcription dans les colonnes de "Luchon Mag" des propos tenus par Monsieur le maire de Luchon lors de la cérémonie des vœux du jeudi 17 janvier dernier (ici ) ne peut laisser personne sans réaction, il n’est qu’à voir les commentaires postés par les lecteurs de "Luchon Mag" à la suite de l’article en question.

Nous avons commencé à réagir aux propos "décalés" du maire dans une première tribune libre publiée dans "Luchon Mag" (ici).

Cette première réaction a rappelé l’héritage que Monsieur le maire a prétendument trouvé en 2008 mais a surtout fait un long retour (nécessaire) sur sa gestion et le jugement que la Chambre des Comptes Régionale d’Occitanie a porté sur cette gestion.  

Nous souhaitons aujourd’hui commenter la deuxième partie de l’exposé de Monsieur le maire soit :
  • Les réalisations municipales en 2018
  • Les projets pour 2019.

2018, année riche en réalisations ?

Pour bien rappeler le contenu de l’intervention de Monsieur le Maire, il faut citer le passage introductif suivant :
 
"L’année 2018 a été riche en réalisations que ce soit en matière de travaux, d’animations ou encore au niveau administratif, ce qui nous permet d’envisager l’avenir avec sérénité…."

Qu’il me soit permis tout d’abord de faire appel à la mémoire vive des Luchonnais quand Monsieur le maire parle de "2018, année riche en réalisations…".

Je laisse à chacun le soin de répondre aussi honnêtement que possible à cette affirmation !

Pour ma part, je ne vois vraiment rien de cela en 2018 ! mais il est vrai que mon esprit "obstructeur" ne me permet pas de voir les réalités clairement.

Alors, je lance un appel aux lecteurs et je les remercie de bien vouloir préciser en commentaire à cette Tribune Libre les "réalisations 2018 de la mairie de Luchon". Je ferai volontiers un mea culpa.

Toute réflexion faite, à part la structure métallique du rond-point du Lycée, j’avoue que je sèche lamentablement… sauf peut-être la création du dépôt d’ordures sur le parking du lac de Badech et l’abattage de deux tilleuls (non remplacés) sur les Allées d’Etigny.

Ah non ! j’oubliais la pose de bancs métalliques sur les trottoirs disjoints de ces mêmes allées d’Etigny et la vidéo-surveillance de nos banlieues mal famées !

Il y a eu aussi la réfection du plafond en plâtre de notre théâtre, plafond tombé depuis 4 ans je crois. Je parle de la réfection du plafond car il semble que le reste du théâtre (issues de secours, accès handicapés, circuits électriques, mise en sécurité de la scène,...) n’ait pas bénéficié de travaux et il semble bien que le théâtre ne soit toujours pas aux normes pour recevoir du public…

En ce qui concerne les animations, peut-être veut-il parler du passage du Tour de France ou bien de la Fête des Fleurs, car mis à part ces deux évènements, je ne vois pas grand-chose de nouveau….

Quant aux "réalisations au niveau administratif", à part l’embauche de 5 directeurs administratifs, parle-t-il de commencer à mettre enfin la gestion municipale en règle par rapport à la loi comme le demande le rapport de la Chambre des Comptes ?

Les promesses pour 2019

Je passe donc au point n°2 : les promesses pour 2019 et je reprends la chronologie des citations de Monsieur le maire qui nous annonce de "nombreux chantiers structurants qui préparent l’avenir" et qui confirme que "notre territoire possède de nombreux atouts".

Il est grand temps en effet pour Luchon de commencer à envisager l’avenir et de s’apercevoir que Luchon à un potentiel énorme ! 
 
La télécabine : "Elle sera changée dans l’année par le Département".

Sauf à ce que je me trompe, on ne parle plus ici de projets municipaux à venir mais de projets décidés, payés et supervisés par le Département qui a repris en 2018 l’exploitation de Superbagnères et du téléporté, précédemment gérés à 85% par la commune et tombés en situation de faillite !

De qui se moque-t-on ?
 
Les Thermes :

Le maire nous annonce le changement de gestion de l’établissement thermal pour 2019. Depuis 2008, il a maintenu la gestion de nos thermes dans le giron municipal. Il assurait même dans son programme électoral de 2014 vouloir les conserver de toute force en gestion publique pour "garantir la maîtrise de la puissance publique" !  Il parlait même alors de mettre en place une SPL et aujourd’hui il lance officiellement la recherche d’un repreneur privé !

Quel désaveu impose-t-il ainsi lui-même à ses propos quand il constate en décembre 2018 dans la "Dépêche" que le mode de gestion municipal n’est plus adapté à la gestion de nos thermes !

Il est vrai qu’il aura mis plus de dix ans à constater que Luchon est la seule station thermale française importante à perdre régulièrement des curistes (2.000 en dix ans) quand le reste des stations thermales françaises en gagnait !
 
"Réfection de l’Allée des Bains et réalisation d’un projet global structuré autour des Thermes"

Les résidents de l’Allée des Bains ont lancé une pétition en 2018 en effet (ici), pour la réfection de cette allée qui fait honte à notre ville et sur laquelle on ne compte plus les chutes de curistes qui se rendent à la cure…

Nous espérons que le projet global dont parle Monsieur le Maire comprend aussi le nettoyage du parc et du lac des Quinconces qui ressemblent plus à une friche qu’à un parc thermal.

Réouverture du Casino :

Tous les Luchonnais appellent de leurs vœux la réouverture du Casino que Monsieur le maire a eu lui-même l’honneur de fermer deux fois durant sa première mandature !

Le projet municipal en cours d’ouvrir un Casino et un restaurant dans les Thermes Chambert, imposé par la SFC à la mairie de Luchon, et à 100% à charge de la même mairie de Luchon (un million d’euros, rappelons-le !) est au point mort : La SFC est en effet en grande difficultés financières et le préfet n’a toujours pas donné son accord.

Nous attendons cet accord depuis plus de 18 mois….

Je pense que nous allons attendre encore longtemps l’accord préfectoral… cela n’a pas empêché Monsieur le Maire d’avoir emprunté le fameux million depuis plus de deux ans déjà... mais nous en avons déjà parlé.
 
Rénovation totale de l’éclairage sur les allées d’Etigny :

Ce serait bien la moindre des choses…
 
Construction de logements sociaux sur le terrain de la gare :

Tout comme pour le changement du Téléporté, Monsieur le maire s’attribue des mérites qui ne seront pas les siens. Il va encore plus loin ici en s’engageant à ce que la société HLM propriétaires des terrains de la gare de Luchon construise des logements sociaux.

A cet égard il serait normal de s’interroger sur la pertinence de la construction d’un ensemble résidentiel social sur deux parcelles contiguës d’une surface de 1,5 ha environ.

Ce site anciennement exploité par la SNCF est une friche industrielle non entièrement dépolluée comme la parcelle en amont restant propriété de la SNCF. Ces futurs logements sociaux, certes nécessaires au respect du quota de la Loi SRU, seraient déconnectés de la Ville ce qui bafoue le principe de la mixité sociale, garante du "vivre ensemble".

Il existe des solutions alternatives (quartiers du Foirail et du Courtat par exemple, en constructions neuves ou réhabilitations). S’il en manque, Monsieur le Maire peut nous demander de l’aider à trouver des bonnes idées.

Autre exemple encore : les 1,5 ha de friche, ex-SNCF, pourraient être rachetés au prix initial à la société HLM et avoir une toute autre destination fonctionnelle judicieuse.

Nous élaborerons sur ce sujet en temps et en heure car les Luchonnais attendent de nous des propositions, des solutions, du concret.
 
Création d’une maison médicale :

Citons Monsieur le Maire lors de sa présentation des vœux le 17 janvier dernier :

"La préoccupation de l’accès aux soins est au cœur des Luchonnais, c’est pourquoi… nous engagerons en 2019 toutes les démarches pour créer sur Luchon une Maison de Santé".

Ah bon ? parce que "toutes les démarches" n’ont pas encore été lancées ?

La création d’une Maison de Santé faisait pourtant partie des promesses électorales de Monsieur le maire en 2014 !

S’il lui faut 5 ans pour lancer les démarches, on n’est pas prêt de voir une Maison de Santé à Luchon ! Je parle sous le contrôle des professionnels du secteur de la Santé...
 
Conclusion de Monsieur le Maire :

"Les grands chantiers sont certes ambitieux mais ils sont réalistes et préparent bel et bien le Luchon de demain."
 
Je laisse ici le soin au lecteur de continuer à répondre à Monsieur le Maire et aux commentateurs de cette tribune celui de rectifier les erreurs que j’aurais pu faire.
 
Eric Azémar

Tribune libre, précision

Une tribune libre, un billet d’humeur, un point de vue... désigne un article d'opinion publié dans une rubrique sur "Luchon Mag" ouverte au public. Ce mode de publication permet à une personne qui n’appartient pas à l’équipe de rédaction d’exprimer publiquement ses idées. Il s’agit d’un article d’opinion, de commentaire ou de réactions qui permet, dans la mesure du respect des autres et du bon sens, d’aborder des thèmes très divers.


1.Posté par Ferré Marie Chantal le 23/01/2019 17:49
Pour les réalisations, je dois être frappée de cécité car rien n'a attiré mon attention à Luchon à part cette étrange structure aussi métallique que douteuse en matière de goût, qui m'a quelque peu étonnée, j'ai même cru un instant que s'était une installation temporaire, mais non, elle est toujours là. En pays de montagne, peut être aurait il été plus judicieux de planter une essence de chez nous.? Juste un arbre à la place de la froideur du métal!!!

Au rayon des animations, je ne vois pas de quoi par le maire, car en fait s'est la disette, le vide!!!!. Les rues en état permanent de catalepsie ont fini par lasser les touristes et les curistes qui attendent un peu plus de vie et de gaieté. Certes il reste la fête des fleurs qui peine à conserver son appellation tellement les chars de plus en plus dénudés demande des trésors de créativité aux courageux qui les composent malgré le manque cruel de, fleurs!!! Malgré mon attachement aux traditions, Il devient nécessaire de la repenser ou l’abandonner, peut être la remplacer par une nouvelle manifestation à créer, et non s'accrocher à une fête au rabais. On ne peut bâtir l'animation d'une ville sur deux manifestations estivales, la fête des fleurs et le tour de France. Mieux vaudrait offrir un éventail plus large de distractions pour tous et donc mieux répartir le budget destiné uniquement à deux seuls événements.

Cher Eric, il y a tant à dire pour répondre à la prose effarante de Louis Ferré, tant à exposer aux Luchonnais pour les informer et démonter l'enfumage auquel se livre le maire qui semble penser qu'il a toujours sa place aux manettes de cette ville qu'il a laissé sombrer.

2.Posté par Camille le 23/01/2019 17:54
Je cherche, je cherche... mais pour les réalisations de 2018 à Luchon, je sèche !

3.Posté par Pierre V. le 23/01/2019 17:58
Merci monsieur Azémar pour cette tribune qui rétablit la réalité de cette ville que nous aimons tellement.

4.Posté par ARGL 31110 le 29/01/2019 14:49
Bonjour,

presque d'accord avec vous mais les travaux du théatre du casino ont été réalisés en 2016 et 2017 pour ceux de l'église , sans le tympan bien entendu qui résiste toujours grace aux étayages qui bientôt seront classés comme le bâtiment.Les terrasses des thermes fuient toujours ainsi que nos deux piscine, un record pour celle d'été qui dépasse les 400 m3 jour qui ne peux plus être battu par la piscine d'hiver qui ne sera plus remplie pendant longtemps..... et là aussi pas de travaux pour cette année. L'accéssibilité aux bâtiments municipaux pour les personnes à mobilité réduite, programme sur 6 ans n'a pas été commencé mais peut importe comme la dernière année est 2020 il compte sans doute que ce sera pour la municipalité suivante de finir les travaux qui dépassent les 850 000 €. En ce qui concerne la maison médicale est aussi de l'enfumage puisque la commune n'a aucune compétence dans ce domaine qui reste sous controle de la com com . Quant à l'allée des bains il est déja évident que rien ne va se passer avant la fin de l'année puisque toujours pas de maitrer d'oeuvre et donc des mois et des mois de consultations avant de planter un clou.......
A ce jour les seuls travaux engagés restent la recherche d'une nouvelle source d'eau minérale car npous avons tellement attendu que nous risquons la fermeture de l'usine .... Même ceux qui savent ont la certitude que plus rien ne se passe dans notre pauvre ville.

Nouveau commentaire :

Coup de coeur | Tribune libre | Coup de gueule | Opinion | Billet d'humeur