luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Thermes de Luchon : vers une privatisation à l'horizon 2020 ?

Après la nouvelle baisse de fréquentation des Thermes de Luchon pour la saison 2018 qui s'achève cette semaine, la privatisation de l'établissement thermal semble être la piste envisagée par la municipalité. Une "privatisation" qui sera discutée vendredi prochain, lors du conseil municipal avec un "Appel à manifestation d'intérêt"...



Mercredi 31 Octobre 2018


(Photo © NVF)
(Photo © NVF)
Ce mercredi on apprenait que la fréquentation des curistes pour cette saison des Thermes de Luchon était une nouvelle fois en baisse.

230 curistes manquent donc à l'appel en 2018 (lire ici). Selon un document de "Thermalisme et Bien Être" entre 2012 et 2017, les Thermes de Luchon ont perdu 12% de curistes alors qu'en Occitanie la tendance sur cette même période est en hausse de 13%.

La solution pour redynamiser les Thermes de Luchon passera-t-elle par la privatisation ?

Il en sera question vendredi prochain, lors du conseil municipal, où est prévu dans l'ordre du jour le "lancement d'un Appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour les Thermes de Luchon".

Ce qui veut dire en langage simplifié, la reprise des Thermes par un investisseur privé à l'horizon 2020. Un investisseur qui, au vu des fonds à engager pour la "remise en forme" des Thermes luchonnais, ne pourrait être qu'un grand groupe privé.

Dans l'hebdomadaire "La Gazette", Louis Ferré reconnaît que "la gestion budgétaire des collectivités n'est plus adaptée à des activités commerciales..."

La prochaine saison pour les Thermes ouvrira le 11 mars 2019 et s'achèvera le 2 novembre suivant. Ce sera probablement la dernière saison "municipale" pour ce véritable poumon économique... quelques mois avant les élections municipales.

A n'en pas douter les Thermes seront au centre de cette future campagne électorale...

Pour rappel, selon plusieurs études, un curiste dépense en moyenne 2.000 euros par séjour et 100 curistes génèrent 6 emplois directs ou indirects. 

 


1.Posté par Lynyrd31 le 01/11/2018 00:07
Si les repreneurs se bousculent autant pour les thermes que pour le casino, ils sont pas encore privatisés.
On privatise quand ça vaut quelque chose, pas quand c'est en perte de vitesse.

2.Posté par Enfumeur. le 01/11/2018 08:54
Monsieur le Maire ,se n'est pas 230 curistes mais 344 ,344,344 ?????? Où sont passés les autres ????

3.Posté par Luchon 31 le 01/11/2018 08:58
Que du bla bla cette municipalité....surtout le premier magistrat...
Adishatz
Souhaitons que les luchonnais réfléchissent en 2020 pour mettre une veste a Louis Ferré...

4.Posté par FERRE Marié Chantal le 01/11/2018 11:03
Dans ce que nous sommes nombreux à considérer comme un état d’urgence, bien sûr que les thermes seront au centre de la prochaine campagne pour les municipales.
N’etes Vous pas étonnes de voir, après deux mandats, Louis Ferre prendre conscience qu’il y a des thermes dans notre ville? Des thermes qui sont à l’agonie depuis des années. Voilà un homme qui n’a cessé de clamer que tout allait bien à Luchon et qui semble découvrir tout à coup qu’il règne sur un champ de ruine qu’il a creusé lui même à force d’incompetence et d’un manque évident de discernement. Par contre, s’il ne peut plus nier les faits, il s’arrangera toujours, avec « l’estomac » qu’on lui connaît de rejeter la faute sur quelque bouc émissaire providentiel.
Je constate aussi que pour redorer son blason et briguer un nouveau mandat, (il ne manque’ pas d’air), les solutions qu’il propose il est allé les puiser dans le programme de l’opposition qui travaille depuis des années a l’elaboration des solutions pour le redressement de notre beau Luchon.
Je ne sais le sentiment’ qui prend le pas dans mon esprit. Partagée tour à tour entre tristesse et colère, ce cocktail qui semble se répandre chez nos concitoyens tellement las des mensonges dont on les a abreuvés, des promesses évanouies aussitôt prononcées, de l’image ternie de Luchon, d’une économie piétinée qui fait fuir nos jeunes.
Faisons prendre conscience à ce maire fantoche que Luchon et les Luchonnais sont au bout de ce qu’ils peuvent supporter, que le temps va sembler long avant qu’ils puissent s.exprimer par les urnes et que la veste du monarque n’en sera que plus retentissante.
Lorsqu’enfin Luchon aura chassé celui qui a dû être inspiré par Attila, je proposerai que l’on efface son nom de la liste dès maire qui trône à l’entree De la mairie et sur laquelle il a du graver son patronyme en lettres dorees!!!!!

5.Posté par Isa le 01/11/2018 11:07
Luchon a besoin de supporters, pas de gens qui la dénigre à longueur de journées.
On sait : c'était mieux avant (quand vous étiez jeunes...)

6.Posté par Fantôme le 01/11/2018 11:07
Les repreneurs on du travail ci passe en privé en 2020

7.Posté par FERRE Marié Chantal le 01/11/2018 14:59
Si vous n’etes pas apte à faire la difference entre le constat objectif d’un échec et une critique négative juste pour le plaisir de la critique vous n’avez rien compris aux buts poursuivis dans le seul intérêt de luchon.
Le déni n’a jamais été générateur de solutions. Donc si vous voulez poursuivre l’atitude du maire en niant les réalités, libre a vous mais vous ne serez pas de ceux qui travailleront à la reconstruction de notre ville.
Les esprits chagrins qui nous accusent de Faire du Luchon bashing font preuve d’un aveuglement très dangereux pour l’avenir.
La seule nostalgie que nous cultivions est celle du succès d’antan pour notre ville, mais autre époque autres règles. Nous espérons pouvoir l’inscrire dans le présent et surtout dans le futur pour le bien de tous. Aimer Luchon ne veut pas dire l’enfermer dans un passé révolu régi par des principes Obsolètes.
Il faut vivre avec son temps et positionner Luchon sur la trajectoire de la remise en question qui est la clef de la réussite.
Ça n’est pas Luchon que nous critiquons mais une gestion défaillante que nous dénonçons. Il faut mettre à bas toutes lés œillères qui occultent le fond du problème.

8.Posté par OUSTALET Robert le 01/11/2018 20:15
Vouloir PRIVATISER les Thermes est un choix ... C'est aussi un AVEU d'IMPUISSANCE ; c'est aussi avouer que l'on n'est pas capable de s'acquitter de la tâche pour laquelle on a été élu ; Est-ce INDISPENSABLE et PROFITABLE pour notre ville ? PROBABLEMENT PAS si l'on veille à faire fonctionner cet outil - poumon économique de notre pays - en parfaite concertation avec non seulement le personnel lui-même , mais également l'ensemble des divers secteurs qui animent notre cité ( voir ancienne COMMISSION de CONCERTATION sous le mandat de Mr.PEYRAFITTE ) ..
Toutefois ,n'ayant pas connaissance de données plus précises -financières notamment-, cela ne veut pas dire qu'il faille absolument réfuter cette option ... à la condition bien évidemment de ne pas se tromper sur le possible futur acquéreur ( qui ne l'oublions pas n'agit pas par philantropie La priorité donnée au MEDICAL devrait être la BASE d'une possible cession au privé . Sans omettre tout ce qu'il sera nécessaire de négocier et d'établir tant dans le juridique que dans le fonctionnement -administratif et technique- ; et en préservant les acquis sociaux
Que Mr.FERRE n'ait pas toujours fait des choix très heureux pour notre vile c'est un fait ... mais , peut-on dire que son prédécesseur avait fait mieux ? Certainement pas , et , je m'étonne , et me fais du souci pour Marie-Chantal car elle souffre d'amnésie profonde concernant la "période RETTIG"....
Que LUCHON retrouve son titre de Reine des Pyrénées par une CONCERTATION intelligente et efficace ! c'est un voeu !

9.Posté par Gilou le 01/11/2018 22:35
Je ne connais ni M. le maire, ni Mme MC Ferre (et je n'ai pas envie de faire sa connaissance !), mais quand on lit les propos de cette dernière, ce n'est pas de la critique mais plutôt de la haine . J'espère que vous allez vous présenter au prochaines élections...

10.Posté par Ferre Marié Chantal le 02/11/2018 05:44
Rassure toi Robert ma mémoire n’a rien laissé au bord du chemin et surtout pas les erreurs commises par les uns ou les autres à propos des thermes y compris par les syndicats que tu connais bien!!!
Lorsque je n’etais pas d’accord avec Rene Rettig, et cela fut fréquent surtout sur les choix effectués sur les thermes, je m’en suis toujours exprimée auprès de l’interesse, parfois sans ménagement comme à mon habitude. Mais n’oublions pas quand même que si le service ORL est présentable, s’est l’équipe Rettig qui l’avait sorti de la vétusté.
Il n’en reste pas moins qu’apres Cette réhabilitation la rénovation aurait dû être poursuivie. Je me suis souvent exprimée sur le sujet car ma priorité a toujours été la vie et la survie des thermes.
En matière d’amnesie Cher Robert, luchon n’est pas prête à oublier le passage de Louis Ferre, que tu as soutenu, ce personnage qui loin de se préoccuper du poumon dont tu parles, restera le responsable du plus gros déclin de notre ville. Les thermes n’ont jamais fait parti de ses priorités, preuve est faite aujourd’hui Par la situation gravissime dans laquelle il a plongé Luchon.
Je pense que la régie municipale n’est plus la solution adaptée et que l’enorme retard pris dans le developpement technique ne pourra désormais être assuré que par des capitaux privés. Reste à trouver la meilleure formule avec l’eventuel Partenaire économique.

11.Posté par Saint avertin... le 02/11/2018 08:36
Robert oustalet fait parti du passé...(il parle toujours des anciens maires)
Adishatz et vive la privatisation des thermes....

12.Posté par Otage. le 02/11/2018 10:26
Les élections approchent a grands pas ,il va falloir faire quelque chose mais pas n'importe quoi et m'importe qui ? Le personnel saisonnier est dans l'inquiétude grandissante,les commerçants et artisans beaucoup moins , d'ailleurs ils ne l'ont jamais été même si leurs caisses sont vides.

13.Posté par OUSTALET Robert le 02/11/2018 10:56
Petite précision à Marie-Chantal : j'ai effectivement soutenu ( c'est d'ailleurs un bien grand mot.dans le cas présent.) la candidature de Mr.FERRE , notamment CONTRE Mr.RETTIG ( ce n'est pas un hasard si la seule grève qui ait eu lieu aux Thermes se soit déclarée sous le mandat de l'ancien maire ...) et , j'ai malheureusement vite "déchanté" .... Pour tout le reste , nous n'avons pas , avec MC , les mêmes valeurs et ce n'est pas nouveau .
Que Robert OUSTALET fasse "parti du passé" c'est une évidence , mais trente années d'expérience professionnelle , tant sur le plan local que national lui permettent de s'exprimer et éventuellement de juger ..Il serait préférable que ceux qui se disent ou s'estiment faire parti du présent et crient à la privatisation , s'informent de ce qu'il est advenu de certains Thermes , privatisés dans la décennie : on a acheté , fait "tourner" pour la forme Thermalisme et Bien-être pendant une à deux années et enfin éliminé le secteur médical qui est pourtant celui qui fait vivre nos cités thermales

14.Posté par claudel le 05/11/2018 22:08
Robert Oustalet fait certainement partie du passé, par son âge et non par ses idées ! Si l'avenir réside dans les mains de gens comme "Saint aventin (sic), ça craint ! L'incantation ne saurait se substituer à la réflexion. Le privé n'est pas un mécène, son but est toujours de faire des profits, pas d'aider un secteur en déliquescence. Sur le dos de qui les fera-t-ll ? Réfléchir n'est pas un privilège de l'âge.

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique