luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Serge Moati quitte le Festival TV de Luchon

C'est une véritable hécatombe au sein du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon. Après la démission surprise de la présidente Claude Coret et le départ de la programmatrice Adriana Santini, on apprend que c'est au tour de Serge Moati, président du Festival TV de Luchon, de "jeter l'éponge". Le festival survivra t-il à cette série de départs ?



Jeudi 27 Septembre 2018


Serge Moati lors d'une séance de déicaces à la Librairie des Thermes (Photo : archives © Paul Tian)
Serge Moati lors d'une séance de déicaces à la Librairie des Thermes (Photo : archives © Paul Tian)
Autant dire que cette annonce tombe mal après la démission surprise de la présidente Claude Coret et sa lettre sous forme de règlement de comptes, et celle de la programmatrice Adriana Santini. 


Ceux qui suivent Serge Moati, président du Festival TV de Luchon, sur les réseaux sociaux avaient été certainement rassurés en lisant son tweet, le 17 septembre dernier :
 
Après quelques jours exquis passés au festival tv de La Rochelle ! j’ ai hâte de retrouver , comme chaque année depuis 10 ans que je le préside, LE FESTIVAL DE LUCHON! La bas , en février ç’ est le bonheur de découvrir toutes les Tv àux i sommets ! (Ceux des Pyrénées!!)

Un espoir qui n'aura pas fait long feu... 

Voici le message adressé ce jeudi par Serge Moati :
 
Je dis adieu à mon beau Festival, adieu à mon beau Luchon, adieu à ses belles montagnes, où la création Audiovisuelle, grâce à toutes et à tous, s'est hissée aux sommets des Pyrénées devant un public passionné, chaleureux et de professionnels venus de Partout France ou Espagne, créateurs de fictions unitaires ou de séries, films documentaires et programme Web ! Pour moi, ce furent 10 années de succès pour la ville. Bonne chance pour la suite du festival, bises à mes amis de la région et aux très nombreux bénévoles que je remercie de tout mon coeur ! Une pensée très affectueuse pour Claude Coret et Adriana Santini. On se retrouvera ! Vive la vie ! Vive Luchon ! 

 
Reste désormais à savoir si le Festival des Créations Télévisuelles de Luchon pourra survivre à cette véritable hémorragie et si la 21ème édition aura bien lieu du 6 au 10 février 2019.

Autant dire que de très nombreux luchonnais imaginent le pire !

 
 

A lire sur "Luchon Mag"


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par Marianne Lauwers le 30/09/2018 19:39
@Michel Burgalat : très constructif, ton commentaire ! à 2h12 du matin : c'est pour lutter contre l'insomnie ? T'inquiète ! c'est de l'humour aussi...

25.Posté par Luchon 31 le 30/09/2018 08:40
Le socialisme est la gangrène de Luchon .....
Adishatz les socialistes communistes...

24.Posté par Michel BURGALAT le 30/09/2018 02:12
Juste un mot ou deux. Madame Marie Chantal FERRE à part nous expliquer que vous savez tout mieux que tout le monde et sur tout les sujets qui concerne la ville de Bagnères de Luchon et de traiter les gens de "bas de plafond" ou autres qualificatifs je ne trouve pas que vous apportez au débat quoi que ce soit d' intéressant. Je pense que vos penchants "idéologiques" vous font perdre tout sens de la mesure. Quant à Talagrub machin, il s'agissait pour moi d'humour. A savoir que je ne supporte pas les intervention sous pseudos et que je signe les miennes sous mon nom, dont je suis fier, Michel Burgalat.

23.Posté par claudel le 29/09/2018 23:25
Juste un mot pour Talagrub. Nous marchons sur le même trottoir ... et du même côté !

22.Posté par claudel le 29/09/2018 21:37
Je n'ai jamais été un "fan" du festival, j'avais même honte de voir tout ce public massé devant les vitres des resto pour apercevoir leurs "idoles". Mais quand même, quand on parle de Luchon au niveau national, je dois avouer que cela me faisait plaisir de savoir que cette ville, ma ville, n'était plus une inconnue. Je suis un luchonnais "normal". Je finissais même par m'y attacher, à ce festival. Ce qui est en train de se passer me navre !
Les rats quittent le navire, Chacun s'accusant de l'avoir sabordé ! Madame Coret, Monsieur Moati et les autres, je me moque de vos états d'âme, ils ont sans doute légitimes et je ne me permettrais pas de les juger, mais dites-nous donc pourquoi vous partez ! Vous dites adieu à ces belles montagnes mais qu'est-ce qui vous y oblige sinon des raisons que vous devez avoir honte d'avouer ... sinon vous auriez la décence d'en parler. Sans vous, le festival est compromis et je ne m'en réjouis pas. Vous avez pris vos responsabilités et je regrette qu'elles prennent la forme d'une trahison.
Juste un petit mot supplémentaire sur " les bras cassés". Je suppose qu'il s'agit de nos édiles acuels (si j'ai bien compris) et non d'un antagonisme latent entre les joueurs de foot et les pratiquants du rugby. Si la municipalité actuelle peut mériter ce surnom (encore que ...) la précédente, du temps de Monsieur Rettig, était alors amputée de ses deux membres supérieurs ! Ce fut tout au moins l'avis des luchonnais lors des élections municipales. Le bilan de Monsieur Ferré est certes détestable, mais celui de son prédécesseur était exécrable. C'est vrai que Luchon mérite autre chose. A nous de le construire !

21.Posté par Jeanpeuplus le 29/09/2018 13:37
D'où viennent toutes ces rancœurs ?

20.Posté par Nelly Warrant le 28/09/2018 13:45
@M. Jeanpeuplus, j'ai fait comme vous, je me suis installée dans un charmant petit village proche de Luchon où règne la même atmosphère qu'en ville...
Il y a longtemps que je n'essaye plus de comprendre : c'est une perte de temps et une usure pour vos nerfs...
Les rancunes remontent à plusieurs générations et restent tenaces : ils n'en connaissent même pas l'origine exacte...
L'important c'est de "haïr" surtout si vous n'êtes pas du "cru"...Une question de gènes, peut-être ?!!...
Un conseil : riez-en au lieu d'en pleurer !
Il y a quand même quelques luchonnais "normaux", rares, mais il y en a.
Bienvenue à vous.

19.Posté par SuperLuchon le 28/09/2018 13:44
@ jeanpeuplus
Rien ne vous empêche d'avoir une retraite tranquille. Il suffit de ne pas cotoyer certaines personnes.
Et dans le milieux associatif,. ne pas se tromper d'association.
Observez avant de vous engager.

18.Posté par Lilou le 28/09/2018 13:13
*** Ces personnes ne sont pas *irremplaçables
*** l'idée a vite *été abandonnée
*** en *résonance avec son temps.

17.Posté par jeanpeuplus le 28/09/2018 12:54
Moi qui me suis installé à Luchon pour prendre une retraite tranquille je suis servi!!! Mais quand même j'aimerais connaître l'origine de toute cette haine

16.Posté par Occitanie le 28/09/2018 08:53
@Lilou : ce monsieur et son équipe ne s'intéressent pas à ce que disent ou pensent les commerçants (luchonnais) malgré la présence d'une ancienne commerçante dans son équipe. De toute façon, le fond de commerce du socialisme est la misère. Les socialistes ne veulent pas que la situation de vie des gens s'améliore. Ils sont les champions de l'assistanat.

15.Posté par Lilou le 27/09/2018 23:47
Madame FERRE,

Au lieu de faire croire que vous savez tout mieux que tout le monde, au lieu de vous placer en donneuse de leçons, vous devriez vous aussi redescendre un peu sur terre et vous posez les bonnes questions.
Est-ce utile de vous rappeler que pour bâtir un festival de télévision digne de ce nom, il faut un carnet d'adresses bien fourni, un réseau dans le milieu parisien ?
Moati, qu'on l'apprécie ou non, attirait du monde de part sa notoriété et son réseau.
Adriana Santini, elle, connaissait très bien les professionnels de l'audiovisuel (diffuseurs, producteurs, ...).
Ca n'est pas un détail...
Ces personnes ne sont pas irréparables certes, mais ca ne se trouve pas non plus du jour au lendemain. Et ce n'est certainement pas avec une équipe de bras cassés comme le sont ces dissidents que des personnalités de l'audiovisuel vont accepter de suivre.

Par ailleurs, sur quoi vous basez-vous pour affirmer qu'il a perdu de sa superbe depuis 10 ans ?
Y étiez-vous chaque année pour juger ? Avez-vu tous les films ? Avez-vous participez aux différentes rencontres ?
Le festival a su au contraire évoluer pour s'ouvrir à des genres plus variés que celui du simple unitaire TV (téléfilm) dont la production ne cesse de se réduire depuis plusieurs années (et dont l'image poussiéreuse ne fait plus rêver grande monde) pour laisser place aux séries. Car Luchon n'a pas toujours été un festival des créations télévisuelles au sens large mais a connu bien des hésitations au niveau de sa ligne éditoriale, au départ entièrement consacré aux films d'amour puis aux films de cinéma (l'idée a vite abandonnée...) et de télévision (téléfilms).
Et l'idée d'inclure récemment les documentaires et les nouveaux formats pour le web permet de se diversifier et apporter ainsi une image moderne au festival, en reconnaissance avec son temps.

Alors quand on est pas un fin connaisseur du milieu de la télévision, on ne se place pas au dessus des autres pour juger dans sa globalité un événement TV comme celui-ci.

14.Posté par Marianne Lauwers le 27/09/2018 23:00
@Jeanpeuplus : vous avez raison : "Au temps pour moi" est plus juste et linguistiquement plus français... mais, "autant pour moi" est admis aussi et correspond mieux au sens que que je voulais lui attribuer...tel que : autant de gâchis ! quelle tristesse ! quelle désolation ! comment garder un semblant d'espoir ??
Cordialement.

13.Posté par Marie Chantal FERRE le 27/09/2018 21:27
"Mon beau Luchon, mon beau festival" Bla bla!!! Serge Moati, journaliste tendancieux de la gauche caviar, je ne savais pas qu'il était aussi violoniste!!! Sa sonate en "Do..... mmage je ne pourrais plus cachetonner à Luchon", est loin de m'avoir tiré des larmes. Ces jours derniers je me disais justement qu'il était temps qu'il tire sa révérence, voilà çà s'est fait!!!!
Quant aux commentaires que je lis, désolée mais la plupart sont résolument bas de plafond dans l'analyse des événements. Louis Ferré n'en est qu'à son deuxième putsch, le premier s'était avec Mme. Coret, pour ceux qui n'aurais pas encore enregistré l'histoire que l'ai largement développée ces jours derniers. Ce festival est un enjeu politique il faut enfin que tous en prenne conscience. Ceci dit, à l'attention de Talagrub machin dont le pseudo-anagramme nous parle, je précise que l'on ne case pas Luchon, mais ceux qui la dirigent et prennent un malin plaisir à parachever leur oeuvre de destruction.
Que va de venir le festival?? Bien fort celui qui aurait la réponse. Il y a bien un moyen de le sauver, mais inutile d'attendre que je suggère la solution. Laissons faire ceux qui l'on voulu et qui semblent être sur de réussir le tour de force. De toute façon le festival a perdu de sa superbe il y a 10 ans, même si certains veulent nous faire croire le contraire.
En tout cas nous ne sommes qu'au début du feuilleton!!!!

12.Posté par luchon31 le 27/09/2018 21:11
Attendons le communiqué de la mairie de Bagnères de Luchon....

QUE VA DIRE LE PREMIER MAGISTRAT ..

adishatz

11.Posté par Super 8 le 27/09/2018 21:11
Il faut créer un Festival international du film érotique. Pour faire concurrence à celui de Barcelone.
Un peu d'innovation!
Votre Festival de films navets on en a soupé ;-)
Même les Larboustois ils en ont ras le béret! C'est pour dire!

10.Posté par la vigie le 27/09/2018 20:45
Clap de fin !

9.Posté par Jeanpeuplus le 27/09/2018 20:41
Marianne lauwers:. ''au temps pour moi"!!!

8.Posté par Lechmi TALAGRUB le 27/09/2018 20:33
Une honte. Tant que tout ne sera pas détruit, d'aucuns n'auront de cesse de casser Bagnères de Luchon. Mesdames et messieurs (ils se reconnaitront) que ceux qui ont participé de près ou de loin à ce massacre (et tant d'autres) si vous me connaissez (ce que je ne souhaite pas) et si vous me croisez dans la rue, évitez de me saluer, cela m'évitera de bafouer la politesse que mes parents m'ont appris. Maintenant si d'autres veulent sauver le festival, qu'ils le fassent savoir haut et fort et qu'ils nous présentent un programme (sans jeu de mot)clair et honnête.
J'ai déjà mis ce commentaire pour le départ de la programmatrice Adriana Santini.
J'ajouterais simplement que certains commentaires concernant le départ de Serge Moati ou d'Adriana Santini ne font que confirmer qu'il s'agit d'une basse et pitoyable manœuvre politique. En fait ce n'est pas qu'une honte, mais en plus j'ai honte pour vous qui vous gargarisez (à Luchon c'est normal) avec cette destruction organisée de notre ville. Et j'y reviens une fois de plus tout ça sous pseudos...Enlève ton masque, je t'ai reconnu. Signé Lechmi Talagrub

7.Posté par Père dupanlou le 27/09/2018 20:14
@c...
Votre réflexion est hélas pertinente...
Cette décennie a été désastreuse pour notre ville.
La reconstruction si elle a lieu (et je l'appelle de mes voeux) va être très compliqué.

1 2
Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique