luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion publique de Louis Ferré sur la privatisation des Thermes : l'analyse d'Eric Azémar, président de l'ALVA

Suite à la réunion publique du maire de Luchon, Louis Ferré, tenue jeudi soir au Pavillon Normand, sur l'avenir des Thermes, nous publions ci-après la tribune libre d'Eric Azémar, président de l'Association Luchon Vallées Avenir (ALVA).



Samedi 22 Décembre 2018
Eric Azémar


(Photo © Paul Tian)
(Photo © Paul Tian)
J’ai assisté hier soir à la réunion publique du maire de Luchon, Louis Ferré, sur les changements qu’il souhaite voir dans nos thermes, voici ce qu’elle m’inspire et ce que j’en ai retenu :
En résumé : Que de temps perdu à Luchon ou mieux vaut tard que jamais !

Jeudi 20 décembre à 19h30, Pavillon Normand, Monsieur le maire nous l’a enfin expliqué :

"Nous n’avons plus le choix, il faut 'privatiser' les Thermes de Luchon, ou du moins rechercher un investisseur /opérateur privé pour notre établissement thermal (cures médicales et Bien-être)".

C’est pour cela que la mairie a lancé début décembre un Appel à Manifestation d’Intérêt auprès des acteurs nationaux du thermalisme.

Le maire nous explique ainsi pendant son long propos introductif que les Thermes vont mal à Luchon. Nous sommes passés de plus de 30.000 curistes dans les années 80 à 13.500 en 2008 (date de son arrivée à la mairie de Luchon) et à 11.500 curistes aujourd’hui : il a contenu la perte nous dit-il sur les dix dernières années. Nous n’avons en effet perdu "que" 10% de nos curistes (2.000 curistes en moins) pendant cette période alors que l’ensemble des stations thermales françaises en gagnait plus de 20% …

Il est vrai, nous dit-il encore qu’entre 2010 et 2015, 400 millions d’euros ont été investis dans le secteur thermal français… Et ces investissements vont doubler dans les années à venir.

Cependant, le maire écrivait encore dans son programme électoral de 2014 qu’il fallait au contraire "garantir la maîtrise de la puissance publique" pour nos Thermes. Jamais il n’a été question pour lui de rechercher une solution (mais voyait-il seulement le problème à l’époque) auprès du secteur privé.

Quel retournement subit de situation et quelle contradiction entre ce qui était proposé aux électeurs en 2014 et ce qui se fait maintenant !

Ne nous trompons pas. Cela fait maintenant plus de 4 ans que l’ALVA, dans chacune de nos publications trimestrielles, comme sur notre site internet, alerte sur le déclin de nos Thermes et réfléchit aux solutions nécessaires au redémarrage de nos Thermes. Nous nous félicitions donc de cette recherche et de cette démarche.

Le propos introductif de Monsieur le maire explique bien que la situation actuelle de nos Thermes est due à un manque d’investissements structurels.

La Chambre Régionale des Comptes l’a souligné d’ailleurs clairement dans son rapport de mars 2018.

Alors on peut véritablement se demander pourquoi Monsieur le maire s’aperçoit seulement maintenant, après 10 ans passés en tant que maire et président du Conseil d’administration des Thermes de Luchon, que la gestion municipale n’est plus adaptée à la gestion de nos Thermes, que la question d’un investisseur privé s’impose et surtout que cette dynamisation de nos Thermes soit nécessaire !

Quelle perte de temps pour Luchon et son économie tout entière.

Monsieur le maire ne s’y trompe plus : la première demande posée par la mairie dans le cahier des charges que l’investisseur privé devra respecter est : "la remise en bon état de fonctionnement de l’outil thermal".

Quel aveu !

Ce déclin de nos Thermes est à mettre en parallèle avec la décrépitude de nos piscines municipales : le maire nous explique ainsi qu’aucun véritable investissement n’y a été fait depuis longtemps !

Même pas pendant les dix dernières années ?

Résultat : le grand bassin du Pavillon Chambert est fermé définitivement (trop cher à réparer) et la réouverture de la piscine d’été n’est pas certaine : fuites importantes et chaudière hors service...

Dans une ville qui présente un tel état de délabrement généralisé, comment en effet espérer faire venir un casinotier, autre que celui qui s’est présenté pour transformer le Pavillon Chambert en Casino ?

Nous resterons vigilants, comme nous l’avons toujours été, à ce que ce projet de privatisation de nos Thermes soit véritablement porteur du renouveau économique que nous attendons tous, et depuis trop longtemps, pour Luchon et son Pays.

Eric Azémar
Président de l’ALVA

 
 

Tribune libre, précision

"Une tribune libre, un billet d’humeur, un point de vue... désigne un article d'opinion publié dans une rubrique sur "Luchon Mag" ouverte au public. Ce mode de publication permet à une personne qui n’appartient pas à l’équipe de rédaction d’exprimer publiquement ses idées. Il s’agit d’un article d’opinion, de commentaire ou de réactions qui permet, dans la mesure du respect des autres et du bon sens, d’aborder des thèmes très divers."    
  
 

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Septembre 2018 - 11:16 Mais que se passe-t-il à Luchon ?

   


1.Posté par la vigie le 22/12/2018 20:20
Il y a quelques années les Laboratoires Fabre avaient un grand projet pur les Thermes et Luchon . Il fallait prendre le train en marche à ce moment là et pas se regarder le nombril . Maintenant c'est trop tard !!!

2.Posté par Ferré Marie Chantal le 23/12/2018 06:23
Je crois la Vigie que nous sommes tous très inquiets, mais gardons nous du "il est top tard", il n'est pas constructif pour l'avenir.
Certes, la situation est grave, je vous le concède, et il faudra du temps pour commencer à relever la ville. Il y a tant à faire après le grand n'importe quoi et le "gâchis Ferré". Par contre plus le temps passe, plus la tâche à accomplir sera lourde et difficile. Il faut d'abord virer cette équipe qui aura mis dix ans pour faire le constat de leur échec cuisant et tellement dévastateur pour Luchon. A mon avis leur constat est surtout stratégico-politique!!!
Je me demande quel a été le déclencheur qui a fait oublier au maire sa célèbre litanie "tout va bien à Luchon". Sa prise de conscience subite me laisse à penser qu'il compte briguer un nouveau mandat et j'en conclu donc que son aveuglement est sans borne malgré la longue liste des diverses misères de notre ville qui ne suffit pas le faire renoncer au pouvoir qu'il semble aimer plus que notre Luchon.
Les thermes tombent en ruine, Luchon est en vente, ajoutons à cela le scandale de Superbagnères, que lui faudra-t-il pour qu'il admette que les Luchonnais dans leur grande majorité, que Luchon, ses rues, ses bâtiments laissés à l'abandon ne veulent plus de lui.
Ma colère a laissé place à une grande tristesse devant le spectacle de notre ville à la dérive. Je note cependant l'incapacité de ces gens et de leur gourou à refuser la fin de leur règne, qu'il faut aujourd'hui laisser la place à la compétence, à une équipe engagée dans le renouveau , et non dans le soin de leur ego.
Je n'étais pas à cette réunion, mais j'imagine qu'à aucun moment le maire ait accepté sa responsabilité, son manque de vision et toutes ses erreurs de gestion qui ont privé Luchon d'un avenir prometteur, du couperet qui tombera forcément s'est à dire la perte des emplois qui feront encore partir nos jeunes vers d'autres horizons.
Les rues désertes, les commerces en difficulté, il faut que cela cesse et si Ferré avait un semblant d'attachement à notre ville, s'il avait un brin d'intelligence, le plus bel acte de contrition qu'il pourrait avoir serait de démissionner ou de passer la main.
Mais hélas son goût pour le pouvoir est tel que Luchon restera pour lui un moyen de se valoriser, il n'est pas apte à réaliser que lorsque le moment sera venu de faire ses valises, il ne sortira pas grandi de cette expérience et cet orgueil qui le gouverne rendra sa chute vertigineuse!!!

3.Posté par jeanpeuplus le 23/12/2018 11:04
Je suggère à tous les luchonais qui critiquent, à tort où à raison, de préparer une liste avec un programme réaliste et chiffré, le plus rapidement possible pour pouvoir en débattre avant le vote et donc prendre en compte les avis des électeurs

4.Posté par Ferré Marie Chantal le 23/12/2018 14:44
Sachez, cher Jeanpeuplus le bien nommé un peu comme nous tous d'ailleurs, qu'il y a des gens crédibles qui travaillent depuis des années à élaborer un programme tout à fait réaliste et solide, et que si nous nous permettons de critiquer, nous ne faisons qu'attirer l'attention des Luchonnais qui n'auraient pas mesuré le désastre. Nous dressons la longue liste des manques, des erreurs, nous nous contentons de faire un état des lieux qui pourrait porter le nom de critique constructive. Le temps viendra très vite où nous pourrons débattre sur ce que nous pouvons apporter à notre ville, car nous devrons tous se remonter les manches pour s'attaquer au chantier que nous laissera cette municipalité. Je dis bien tous, à tous les niveaux nous pourrons apporter notre pierre à l'édifice lézardé, fissuré en perdition.

5.Posté par jeanpeuplus le 24/12/2018 07:41
Merci Madame Ferré votre réponse me convient totalement et vous souhaite de réussir

6.Posté par Dominik le 24/12/2018 14:11
Malheureusement vous trouverez toujours des personnes attachées à l'immobilisme locale... Privatiser apparaît souvent comme un abandon... Une gestion locale ne convient qu'à une petite structure à petit budget. Mais pour les thermes le Vaporarium et Superbagneres les budgets en jeux dépassent les compétences locales. Le manque d'autorité, de professionnalisme, de pouvoir de réorganisation face à des habitudes de fonctionnement et l'incapacité de reprendre en main des personnels trop proches pour être dirigées de manière efficace mènent à la catastrophe actuelle... Changer les têtes ne change rien au problème. Le Vaporarium se dégrade de saison en saison... 6 maitres-nageurs différents ces 10 derniers jours!!! Mais pour la Responsable tout va bien, elle n'a pas besoin d'"exhortation au changement"! La Vaporarium est à l'image des assises en marbre proposées... minimaliste... Les indications sont inexistantes ou inadaptées alors qu'une mise en valeur de ce point fort pour la commune devrait être une priorité. Mais s'opposer systématiquement à l'équipe en place donne le résultat actuel... Les guerres d'égo sont tjs destructrices !

7.Posté par Ferré Marie Chantal le 26/12/2018 14:46

Je suis désolée, mais l'équipe en place à largement prouvé son incapacité à rénover, à diriger et à réinventer un fonctionnement hélas défaillant depuis trop longtemps. Vos propos semblent dire que nous nous opposons systématiquement à cette municipalité. Vous n'êtes pas dans le vrai, nous ne faisons, comme je l'ai déjà écrit, que dresser une liste, bien longue, des manques qui ont mené à la situation actuelle. Si Louis Ferré avait mené la réforme qui s'imposait au sein de l'établissement thermal, nous n'en serions pas là. Aujourd'hui, une gestion municipale n'est plus possible si l'on tient compte des investissement qui s'imposent et qui sont incontournables si l'on veut redonner une attractivité à la hauteur des attentes d'une clientèle à laquelle nous devons un service irréprochable. Croyez bien que le personnel des thermes met tout son coeur à faire tourner cet établissement avec des moyens qui ne sont plus adaptés. Des installations à bout de souffle, les pannes qui en découlent, le vieillissement de l'ensemble des bâtiments, une gestion au jour le jour, ne peuvent plus attirer les curistes qui trouvent ailleurs ce que Luchon n'est plus à même de leur offrir.
Pourtant, croyez bien, que les soins que nous dispensons à Luchon, sont de loin, qualitativement, les meilleurs qui soient. Nous avons tous les atouts nécessaires pour ramener les curistes chez nous, il nous manque les financements pour rénover les installations obsolètes, un fonctionnement optimisant l'expérience et le savoir faire du personnel. Il faut dépoussiérer la gouvernance, rendre au personnel la fierté de leur rôle essentiel.
Les thermes sont à la croisée des chemins, nous n'avons pas droit à l'erreur si nous voulons pérenniser l' activité thermale qui insuffle la vie à notre cité depuis des décennies. Si nous faisons un faux pas, il est aisé de mesurer la catastrophe économique et sociale qui s'en suivra.
Il faut y croire, même si le pari s'annonce difficile à relever et cela ne sera possible que si chacun se sent concerné par la réussite de notre beau Luchon.

Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique