luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre avec l'auteur Belge Jean Piérard : "Je n'ai jamais vendu autant de livres" qu'à "L'Improbable Salon du Livre de Luchon"

Des "Estives Littéraires" fantômes au goût amer... à l'enchantement d'un "Improbable Salon du Livre", voilà en résulé l'opinion de cet auteur Belge qui vit actuellement dans les Pyrénées-Orientales et qui a découvert avec bonheur la cité thermale...



Vendredi 7 Septembre 2018


Photo illustration : Jean Piérard, auteur Belge, vivant dans les Pyrénées-Orientales
Photo illustration : Jean Piérard, auteur Belge, vivant dans les Pyrénées-Orientales
 Jean Piérard, vous étiez présent à l’Improbable Salon du Livre de Luchon. Pouvez-vous nous faire part de vos impressions et de vos souvenirs ?

Je vais commencer par un paradoxe : une immense déception s’est métamorphosée en enchantement. Les Estives littéraires fantômes au goût amer ont fait naître, fortuitement, un vrai salon accueillant et sympathique où je me suis bien plu. Je n’ai jamais vendu autant de livres que dans le Pavillon Normand où des jeunes auteurs toulousains avaient mis sur pied cet évènement de qualité. Dans l’urgence, ils ont vaincu le néant et la désillusion. Je leur tire mon chapeau.

Ces quatre jours à Luchon m’ont permis également de découvrir une ville thermale très agréable, avec ses magnifiques parcs arborés et son Allée d’Etigny bordée de nombreux commerces et restaurants.
Une ambiance chaleureuse qui m’a laissé d’excellents souvenirs.

Bien entendu nous avons profité de ce séjour pour faire un peu de tourisme et découvrir des sites magnifiques comme la Vallée du Lys, la Cascade d’Enfer, l’Hospice de France et Superbagnères où nous avons pratiqué la randonnée sur le GR 10 après une montée impressionnante en télécabine jusqu’à une altitude de 1800 m.

En fin de compte, un séjour un peu trop court que j’aimerais bien prolonger. Lors d’un prochain Salon peut-être !

Jean Piérard, dans un précédent article de "Luchon Mag ", vous aviez mentionné les cinq recueils de poèmes que vous avez publiés en Belgique. Pouvez-vous nous parler maintenant de vos deux derniers livres édités en France ?

En 2015, j’ai publié, aux Éditions du Panthéon (Paris) "Le Blues de Milo et Vénus", un ouvrage de 246 pages où se relaient, comme autant de balises sur le sentier d’une vie, seize nouvelles et autant de poèmes.

Ma poésie est, pour le fond, faite d’images originales, parfois surréalistes et de lieux enrichis de nostalgie.  Pour la forme, j’adore jouer avec les assonances, les allitérations et les rimes internes qui lui confèrent une certaine musicalité.

Ma passion pour la musique et mes trente années de saxophoniste de jazz expliquent en partie ces choix créatifs.

La musique est présente également dans les nouvelles. On y trouve des histoires de motards, de musiciens, d’artistes, de travestis, de voisins, de couples, d’ouvriers victimes du capitalisme ou d’une société matriarcale futuriste.

Mes personnages ne ménagent pas leurs mots pour conter leur passage dans les mirages, les orages, les impasses et les coulisses de la comédie humaine. L’humour et l’autodérision caractérisent cette ode à la vie et aux femmes.

En 2017, j’ai publié aux Éditions Alexandra de Saint-Prix, une dynamique maison d’édition des Pyrénées-Orientales, "Le Volcan sous le robinet", un recueil de dix nouvelles ; 265 pages d’histoires d’aujourd’hui rédigées avec humour, d’une écriture fluide et efficace où la musique magnifie la tendresse, le plaisir de la création et la nostalgie.

Mes personnages vivent des histoires extraordinaires dans le sud de la France, à Lanzarote ou encore en Belgique.

Émaillés de dialogues aiguisés, ces dix longs récits entraînent mes lecteurs dans des fictions qu’ils leur arrivent de confondre, me disent-ils, avec des réalités vécues.

Ou peut-on se procurer vos livres pour ?

Chez leur éditeur, en librairie sur commande et sur tous les sites de vente en ligne comme Amazon, Fnac, Décitre, Gibert Joseph ... "Le blues de Milo et Vénus" est disponible également en version eBook pour liseuse.

En conclusion, une petite biographie serait la bienvenue. Résumez-nous votre parcours, Jean Piérard !

Je suis né à Charleroi (Belgique) en 1950. En marge de ma carrière de professeur de français et d’histoire à l’Athénée royal de Dinant, j’ai été écrivain, saxophoniste de jazz et peintre. J’ai publié, en Belgique, cinq recueils de poèmes : "Toutes voix dehors", "Parallaxes", "Max Load", "Comme des bandits de moleskine", "Protocole des fauves".

La musique, les mots et les films suscitent chez moi beaucoup d’émotions.  Mon but est de partager cette sensibilité exacerbée avec mes lecteurs.
 

Rencontre avec l'auteur Belge Jean Piérard : "Je n'ai jamais vendu autant de livres" qu'à "L'Improbable Salon du Livre de Luchon"

Contact :


Chronique littéraire proposée par Robert Linas du site "7 à Lire"



Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique