luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre avec Djalla Maria Longa, auteure de "Mon enfance sauvage" et "En descendant de la montagne"

Les Journées Littéraires d'Arbas ont eu lieu dimanche 12 août. Après l'entretien avec l'écrivain Commingeois Vincent Martorell, "Luchon Mag" à rencontré l'auteure ariégeoise Djalla Maria Longa.



Vendredi 10 Août 2018


Pouvez-vous nous parler du roman "Mon enfance sauvage" qui vous a fait connaître du public ?
 
Mon récit de Vie " Mon enfance sauvage" est, et restera le chouchou de mes lecteurs. Ils viennent m'en parler et souvent me le rachètent car l'ayant prêté il revient rarement à son propriétaire.

Un beau clin d’œil pour la voyageuse que je suis devenue.

Mon enfance passée en autarcie avec mes nombreux frères et sœurs, loin des bancs scolaires, semble les fasciner. Certaines personnes se retrouvent dans leur enfance passée chez leurs grands-parents à faire par exemple le foin à la main...

J'ai vécu une vie d'autrefois plus que celle des hippies vivant en communauté.

Mes parents étaient, et sont des amoureux de la nature. J'en garde de bons souvenirs. Une enfance riche d'apprentissages. Nos parents vivent toujours là-haut et sont restés fidèles à leur choix de vie. Ils ont été jusqu'au bout de leur rêve.

Pas facile dans un monde ou la tentation vous tend la main, même en montagne loin de l'électricité et des écrans télévisés... 
 
Vous venez de publier une suite à ce roman. Pourquoi ?
 
J'ai eu besoin de quitter l'Ariège pour me confronter au "monde d'en bas" comme disait ma mère.
Ce monde m'avait été interdit.

Du coup quand je me suis envolée, évidement c'est là que je me suis rendue. A mon retour, dix ans plus tard je me suis mise à écrire mon récit de vie. On sentait bien que je ne comprenais pas complètement le choix de vie de mes parents.

J'étais une ado. Une rebelle aussi. Puis je suis devenu parent à mon tour...

Aujourd'hui j'ai des ados à la maison, ça change tout... Je réentends parfois dans ma bouche ce que ma mère me disait autrefois. Finalement les valeurs qu'ils m'ont transmises m'habitent bel et bien ! Je regarde mes parents aujourd’hui d'une toute autre façon, avec beaucoup de respect et d'admiration à la fois.

Combien d'entre nous pourraient vivre en autarcie avec 8 enfants à sa charge sans dépendre des structures scolaires ?

L'éducation, ils nous l'ont fait à 100%.  Ils nous avaient avec eux tout le temps. Il y avait beaucoup de partages et d'échanges à travers le travail. Ce n'est pas toujours le cas aujourd'hui avec nos enfants scolarisés... 

La suite de "Mon enfance sauvage" raconte tous ces détails de la vie.

Une grande prise de conscience qui soulève en moi pas mal d'interrogations. Devenir "bons parents" est l'un des métiers les plus difficiles, peu importe la façon dont on décide de vivre.

J'ai eu besoin de l'écrire pour le comprendre, mais c'est également les lecteurs qui m'ont poussé à le faire en me le demandent...
 
Un prochain roman en préparation ?
 
Oui. Il est terminé et sortira avec un peu de chance avant Noël, sinon après ! Une histoire se déroulant en Ariège...
 
Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
 
Après une enfance sauvage passée au cœur de la nature, j'écris des livres comme tous ceux qui se rendent au travail.

Je monte doucement cette l'échelle auprès de mon mari et nos trois enfants. J'aime aussi voyager dans des pays pauvres. Un besoin vital pour me sentir vivante et relativiser les choses.

J'y retrouve un peu de mon enfance.

Nos enfants nous poussent à faire des week-end trappeurs à la "Mike Horn". C'est à dire à partir sans rien pour tenter de survivre dans la nature... On mange ce que l'on trouve. Ce partage nous rapproche beaucoup. 

Mais ce n'est pas tout. J'accueille en outre des gens en tentes suspendues dans les arbres. Ceux qui viennent là, recherchent l'aventure et la nature qu'ils peuvent observer depuis leurs tentes... 
 
Propos recueillis par Paul Tian

Site Internet de l'auteure


A lire aussi sur "Luchon Mag"

  • Rencontre avec l'écrivain Commingeois Vincent Martorell (cliquez ici )


1.Posté par mamita le 13/08/2018 19:41
J'adore cette fille, elle est géniale

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique