luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pyrénées : quand un maire prend un arrêté pour interdire l'ours... sur sa commune !

Un arrêté "symbolique" pris par le maire d'Ustou, en Ariège, pour alerter les autorités et l'opinion publique sur la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées.



Dimanche 6 Août 2017


(Photo d'illustration)
(Photo d'illustration)
"Considérant que l'ours est classé dans la catégorie des 'grands prédateurs', Considérant que l’introduction de l’ours est dangereuse, inopportune et incompatible avec les activités pastorales et touristiques... Considérant que la commune d’Ustou ne peut tolérer plus longtemps la présence illégale de prédateurs introduits par l’Etat, sans procédure de consultation... Est interdite la divagation des ours sur tout le territoire de la commune", stipule l'article 1 de l’arrêté pris vendredi par le maire Alain Servat de ce village de 300 habitants situé dans le Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises.
Il s’agit bien entendu d’une mesure symbolique !

Mais le maire d’Ustou, qui est également berger et président de la Fédération pastorale de l’Ariège, entend alerter les autorités et l'opinion publique sur le danger que représente l’ours (selon lui) depuis sa réintroduction il y a 20 ans dans les Pyrénées.

Un ours qui, le mois dernier, a été responsable de la mort de plus de 200 brebis (lire ici). 

Nouveau commentaire :

Offre d'Emploi | Politique | Clin d'oeil | Solidarité | Arrêt sur image | Murmures sur les allées | Gastronomie | Education nationale | Commerce | Annonce | Ephéméride | Animaux | L'Evènement | Coup de pouce