luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ours dans les Pyrénées : randonneurs, devenez lanceurs d'alerte

Face aux incitations à destruction des ours et aux appels à perturber intentionnellement Claverina et Sorita (les deux ourses lâchées dans le Béarn), les associations de la Coordination Associative Pyrénéenne pour l’Ours (CAP Ours) lancent un nouvel appel à la mobilisation citoyenne en direction de tous les usagers de la montagne en zones à ours. Voici l'appel de CAP Ours :



Dimanche 21 Octobre 2018


Appel à tous les usagers de la montagne en zones à ours

En complément des actions de l’ONCFS pour assurer la sécurité de cette espèce menacée et donc protégée, nos associations mobilisent autour de l’action Vigie Ours.

Nous lançons un appel à tous les utilisateurs de la montagne sur les secteurs susceptibles d’être fréquentés par les ours :
 
A l’occasion de vos sorties terrain, soyez vigilants, attentifs et à la recherche de tout indice qui peut faire penser à une action de braconnage d’ours (carcasses, pots de miel remplis de verres pilés, agitation inquiétante sur un secteur de présence de l’ours…)

Amis montagnards, usagers des Pyrénées, simples visiteurs, vous pouvez nous faire remonter tout signe suspect ou autre :
 
  • au FIEP 05 59 62 49 43 / fiep@club-internet.fr. 
  • et à  vigie@ferus.org ou par téléphone 06 46 62 19 47.
Avant de partir en montagne, nos associations vous invitent à vous munir des numéros d’appel d’urgence de la brigade de gendarmerie du secteur concerné, du service départemental de l’ONCFS, du 112 et du numéro de secours.

Si vous êtes en présence d’éléments précis et inquiétants ou douteux (cadavres inexpliqués), il est préférable de les appeler sans délai. Nos associations espèrent que cette action de vigilance et de présence sur le terrain dissuadera les candidats-braconniers de passer à l’acte.
 
84% des Français soutiennent le maintien d’une population d’ours dans les Pyrénées.

Avis aux candidats-braconniers et aux intentions de perturber Claverina et Sorita : tout usager de la montagne est un possible lanceur d’alerte. 

Nous rappelons que la destruction d’une espèce protégée est un délit puni par l’article L 415-3 du code de l’Environnement, sanctionné d’une peine de 2 ans de prison et/ou de 150.000 euros d’amende.

En cas de destruction "en bande organisée", la sanction peut aller jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 750.000 € d’amende. 

Constitue une bande organisée au sens de la loi 'tout groupement formé ou toute entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d’une ou de plusieurs infractions." (art. 132-71 du code pénal).
 

Les associations membres de CAP Ours :

Altaïr Nature, Animal Cross, Association Nature Comminges (ANC), Comité Écologique Ariégeois (CEA), Conseil International Associatif pour la Protection des Pyrénées (CIAPP), FERUS (Groupe Loup France/ARTUS), Fonds d’Intervention Eco- Pastoral – Groupe Ours Pyrénées (FIEP), France Nature Environnement (FNE), France Nature Environnement Hautes Pyrénées (FNE 65), France Nature Environnement Midi- Pyrénées (FNE Midi-Pyrénées), Nature en Occitanie, Pays de l’Ours-ADET (Association pour le Développement Durable des Pyrénées), Société d’Etude de Protection et d’Aménagement de la Nature dans le Sud Ouest – Pyrénées-Atlantiques (SEPANSO 64), Société nationale de protection de la Nature (SNPN), Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM), Sours, WWF France.


1.Posté par Claude HAFFNER le 21/10/2018 21:17
Une simple question : faut-il qualifier de braconnier toute personne ou tout groupement de personnes qui ne veut plus d'ours sur le territoire dont elle (ils) tire (tirent) leurs moyens de subsistance.

2.Posté par Wilfried SERRE le 22/10/2018 07:18
Moi je lis entre les lignes :
"Touristes, randonneurs venus des villes, vous qui avez le droit d'utiliser la montagne,
Méfiez-vous des habitants de Pyrénées, de tous ceux qui y vivent et qui y travaillent et aidez-nous à prouver qu'ils sont coupables de vouloir détruire la Montagne."

C'est digne d'un appel à la collaboration et à la dénonciation comme Radio-Paris savait en faire.... Inacceptable !

3.Posté par Surpris le 22/10/2018 15:21
Mr Haffner, votre question est plus que surprenante ! Relisez-là, la réponse est dedans et plus qu'évidente 😉

Quant à la seconde intervention, je suis Luchonnais pur souche, favorable à la protection de la faune sauvage et tout à fait scandalisé par les comportements que nous avons pu voir les semaines passées dans nos montagnes !!! Et contre ces nuisibles-là, oui je trouve que l'opération mise en place est plus que salutaire !!!
Si nous en sommes là, c'est parce que ceux que vous défendez, qui ont saccagé la faune pendant des siècles n'ont de façon incompréhensible pas voulu prendre le virage qu'ils auraient du prendre au moins depuis les années 80. C'est leur tors, c'est très regrettable pour tout le monde, la faune évidemment mais eux aussi.

Alors continuer de vouloir défendre des comportements qui ne le sont plus (défendables) ne va pas vous mener bien loin, vous feriez mieux de l'analyser avec le recul necessaire et reflechir aux vraies solutions, à des solutions beaucoup plus pérennes et salutaires. Beaucoup y arrivent, heureusement quand même 😀

Que proposez-vous, qu'on vous laisse détruire la faune d'une chaîne de montages entière pour pouvoir balancer vos brebis pendant 4 ou 5 mois sans surveillance ? Non monsieur !!! La nature est un bien commun qui n'est absolument pas destiné à appartenir aux éleveurs sans bergers et sans chiens !

En s'organisant honnêtement il y a de la place pour tout le monde 😀

4.Posté par MB le 22/10/2018 19:38
Merci , Surpris , on ne pouvait mieux dire .

5.Posté par martin le 22/10/2018 22:43
et....si je vois un jeune sans travail...
un sdf sans repas.....
un migrant à la dérive....
un de nos anciens avec 600 euros par mois....
un" sans dents" sans soins
un cas d'urgence....etc...etc...

Je dois m'adresser à qui ? au fief
à vigie
à l'oncfs

Braconner est inacceptable,comme n'est pas plus acceptable de voir fleurir toutes ces associations qui se nourrissent d'argent public sous prétexte de protection de la nature...

6.Posté par Vercez le 23/10/2018 10:59
Amis des prédateurs : vous oubliez que si les touristes et amateurs de rando, que vous appelez à la délation, peuvent profiter de ces magnifiques espaces naturels c'est grâce au travail ancestral (et millénaire) réalisé par des générations d'acteurs du pastoralisme. Diverses études ont démontré (dont l'INRA) que l'élevage en plein air est nécessaire pour préserver la biodiversité. car en effet celle-ci ne se situe pas dans les friches et forêts, qui prendront le dessus si les éleveurs et bergers jettent l'éponge ! De plus, s'ils renoncent à leur travail en alpages, les bêtes se retrouveront parquées et nourries artificiellement, ce qui nuira à la qualité de la viande ou du lait. Vos touristes et amateurs de montagne apprécient, je crois, pourtant la qualité de ces produit authentiques, non ? Et ne me répondez pas mesures de protection et indemnisation ! Les éleveurs les utilisent (les mesures de protection), sinon ils ne seraient pas indemnisés. Il y a longtemps que l'on sait que tout cela est ruineux pour l'Etat et inefficace !

7.Posté par Ah bon ? le 24/10/2018 14:31
Ah bon, vous ne voulez pas de ces réponses là ? Pourtant elles en font partie... et croyez bien que même des éleveurs qui n'utilisent pas les moyens de protection se font indemniser ;-) Les menaces sont tellement fortes que l'indemnisation se fait sans respecter à la lettre les règles et même des fois au bénéfice du doute même si l'action d'un ours n'est pas clairement identifiée mais qu'on ne peut pas clairement attribuer la prédation à une autre espèce précise.
Quant aux experts, veuillez croire Monsieur, que l'ambiance dans laquelle ils sont parfois reçus (coups de fusils d'intimidation, présence anormale de plusieurs personnages sombres pour les intimider, etc...) relève du délit...
Alors oui on peut estimer que l'Etat est "généreux", mais pourquoi en sommes-nous réduits à ces mesures ? Par la faute de qui ? Pour palier à des raisonnements et des méthodes de quel style ?

Quant à votre analyse en partie exacte et tout à fait louable, elle comporte de forts excès et des raccourcis un peu trop rapides comme le fait de penser que s'il y a éleveur il y a berger (alors que c'est un métier, berger, que les éleveurs n'ont plus valorisé et ont presque fait disparaître et c'est bien là que réside une partie du problème), le fait de laisser penser que nous remettons en cause la montée en estives, ce qui est faux mais nous prônons le regroupement du troupeau par un berger, justement, de temps à autre et aussi dans certaines conditions particulières mais vous avez l'air de bien connaître le métier donc vous savez de quoi je parle, nous savons bien aussi que l'aspect d'une partie de nos montagnes est dû au pastoralisme et je vous renvoie à l'étymologie de ce mot ;-) De même que nous parlons à certains moment de regroupement du troupeau, en alpage, et de sa protection et que cela n'a rien à voir avec parcage et nourrissement artificiel !

Donc un troupeau et un berger nous disons oui bien sûr, un grand oui, mais des éleveurs qui croient que la montagne est à eux, qu'ils peuvent y laisser divaguer des bêtes et que tout sera nettoyé pour que rien ne leur arrive , nous disons non !

Quant à votre conclusion sur l'inefficacité de ces mesures elle est totalement fausse !

8.Posté par pour "martin" le 24/10/2018 14:54
Pour peut-être essayer de vous redonner de l'allant et vous rassurer un peu, dites-vous qu'il n'y a pas de détournement d'argent et qu'à partir de là il y a de toute façon des personnes qui s'en servent pour travailler :-)
Et que des personnes qui travaillent ce sont des chômeurs en moins, des "sans dents" potentiels sauvés ou des sdf en moins...

Et peut-être même que si certaines associations étaient aidées sur d'autres continents, des emplois pourraient être créés dans le domaine de la protection de l'environnement dans certains pays qui en ont bien besoin et nous pérenniserions la qualité de vie sur place ! Du coup ce serait un sacré coup de pouce aussi dans ce domaine-là ... En espérant vous avoir permis de voir les choses plus positivement,

Cordialement

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique