luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Luchon : quel avenir pour la piscine de plein-air Alban Rougé ?

Avec 200 m3 de perte d'eau par jour, la piscine sportive des Thermes Chambert est fermée au public (et notamment aux scolaires) comme nous l'indiquions mercredi sur "Luchon Mag". La seconde piscine de la ville, celle de plein air, semble également ne pas être en bon état...



Jeudi 20 Décembre 2018


Piscine de plein-air Alban Rougé (Photo archives Luchon-Mag)
Piscine de plein-air Alban Rougé (Photo archives Luchon-Mag)
Luchon possède deux piscines : une d'hiver aux Thermes Chambert et la seconde, de plein air, au complexe sportif de La Pique. Comme nous l'indiquions mercredi, la piscine sportive Chambert est actuellement fermée (lire ici ) sans que l'on connaisse une date pour sa réouverture.

La piscine Alban Rougé semble également en mauvais état. Construite en 1936, le bassin serait "en fin de course" selon le maire de Luchon Louis Ferré (La Gazette). Se souvenir que cet été, à la suite d'une panne récurrente de chaudière, la ville a été obligée de louer une chaudière mobile pour maintenir l'eau des bassins à la bonne température (lire ici).

Un premier magistrat qui dans l'article de l'hebdomadaire Commingeois explique que la ville va lancer une "réflexion pour savoir si aujourd'hui nous pouvons nous permettre l'entretien de deux piscines, des bassins dont l'exploitations est aujourd'hui déficitaire".

Une exploitation déficitaire qui n'est surtout pas propre à la ville de Luchon, comme le constate dans cet extrait, un rapport de la Cour des Comptes de 2018 intitulé  "Les piscines et centres aquatiques publics : un modèle obsolète" :
 
Alors que la construction et la gestion des piscines et centres aquatiques sont majoritairement assurées par les communes et les intercommunalités, cette compétence facultative entraîne pour ces collectivités une charge lourde et coûteuse, d’autant plus que les attentes du public se multiplient : apprentissage de la natation pour les élèves, pratique du sport pour les clubs et développement des activités de loisirs pour les particuliers. Leur gestion impose donc, pour l’avenir, que les collectivités publiques définissent encore plus précisément les missions qu’elles entendent assumer...

Pour rappel, selon les chiffres avancés par Louis Ferré, la piscine sportive Chambert a un coût de fonctionnement de l'ordre de 220.000 euros pour un chiffre d'affaires hors taxe de 25.000 euros et la piscine de plein air Alban Rougé coûte aux contribuables luchonnais 170.000 euros pour des rentrées hors taxe de 57.000 euros.
 


1.Posté par jeanpeuplus le 20/12/2018 17:48
Bonjour
Je trouve quand même aberrant de chauffer une piscine extérieure! Si l'eau est trop froide je me baigne pas!

2.Posté par Nadyne le 20/12/2018 17:57
J ' ai toujours entendu dire que PARTOUT, les piscines etaient un goufre financier pour les communes.

3.Posté par Bloup Bloup le 20/12/2018 18:04
C'est bien parti, pour qu'elle finisse comme celle de Montréjeau. Autre belle piscine super bien exposée, face aux Pyrénées. Remplacée par du gazon :-(

4.Posté par Aaa le 20/12/2018 18:42
Je trouve dommage que la piscine d’hiver ne soit pas accessible toute l’annee Avec des horaires appropriés pour tout le monde...
Que l’intérieur doit aussi vieux et aussi mal entretenu...
Avec l’eau chaude des thermes jetées dans le caniveau quel gâchis pour la piscine d’ete...

5.Posté par Picsou 31 le 20/12/2018 19:39
Il faut impérativement augmenter de manière significative les impôts. Les Luchonnais sont très riches. Chez bon nombre de bourgeois, les rideaux sont encore lestés par quelques lingots...

Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique