luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Luchon : par soucis d'économie, la Communauté de Communes Pyrénées Haut-Garonnaises supprime la tournée du ramassage des ordures au marché le samedi

Suite à cette suppression, la ville de Luchon a demandé que la tournée du samedi matin se fasse l'après-midi. Le président de la CCPHG a donné son accord, sans pour autant que cette tournée soit mise en place...



Vendredi 3 Août 2018


(Photo : VDL)
(Photo : VDL)
Avant tout, il est utile de rappeler que la compétence des déchets (et donc du ramassage des ordures ménagères), est du ressort de la Communauté de Communes Pyrénées Haut-Garonnaises (CCPHG) et non celle de la mairie de Luchon.

Mercredi, la mairie a organisé un point presse pour rendre compte d’un problème de ramassage des ordures le samedi. Autour d’Hélène Escazaux, la maire adjointe, Ahmed Laaraj, nouveau directeur de cabinet de Louis Ferré, Claude Lupiac, 2ème adjoint et Gilbert Portes, 6ème adjoint.

Le samedi, Luchon bénéficiait d’un ramassage le matin et d’un autre, l’après-midi après le marché hebdomadaire.

Mais voilà, les règles ont changé… et dans une ville touristique comme Luchon, en plein été, ça pose vraiment des problèmes.

"En mai, par soucis d’économie, la communauté de communes a décidé de ne faire qu’une seule tournée, le samedi matin. Ce qui fait que le samedi après-midi, les ordures sur le marché ne sont plus ramassées et restent jusqu’au lundi matin" précise Claude Lupiac, qui ajoute "nous avons alors soumis au président Alain Castel que la tournée du samedi matin sur Luchon se fasse le samedi après-midi avec le marché. Le président a accepté le principe, mais au jour d’aujourd’hui, ce n’est toujours pas fait".

Du côté de la CCPHG il semblerait que ce soit "silence radio" et que la fameuse tournée du samedi-après-midi dans la cité thermale se fasse durablement attendre avec pour conséquence pour les luchonnais, les touristes et les curistes, cette vision peu ragoutante de containers débordant de détritus place Gabriel Rouy.

"La commune de Bagnères-de-Luchon n’a ni la compétence, ni les moyens matériels du ramassage" souligne Hélène Escazaux, ce qui laisse actuellement "le problème des déchets du marché sans solution".

Mais même si la tournée unique du samedi après-midi est mise en place par la suite, en restant optimiste, il n’en reste pas moins qu’une seule tournée à Luchon en période touristique est bien loin de l’attente des luchonnais, des curistes et des touristes qui, très souvent, déplorent, à juste titre, cette vision décadente de la ville avec ces containers débordant de détritus dans de nombreux endroits de la cité thermale.

Il serait temps de prendre conscience que Luchon n’est pas une simple ville de 2.500 habitants, mais une vitrine de l’ensemble du territoire et que si dans les petites communes le ramassage actuel peut s’avérer suffisant, c'est loin d’être le cas ici, à Luchon.

La 1ère adjointe Hélène Escazaux avec Ahmed Laaraj, directeur de cabinet et les adjoints Claude Lupiac et Gilbert Portes (Photo © Paul Tian)
La 1ère adjointe Hélène Escazaux avec Ahmed Laaraj, directeur de cabinet et les adjoints Claude Lupiac et Gilbert Portes (Photo © Paul Tian)


1.Posté par Père Dupanlou le 03/08/2018 15:46
Tous simplement une question de bon sens.
Si la solution est de décaler l'horaire de ramassage et que l'accord de principe est acté : on attend quoi ?

2.Posté par martin le 03/08/2018 16:05
tiens..il semblerait que Luchon Mag soit entré professionnellement dans la Mairie..La Maison du peuple ouvrirait elle ses portes à l'ensemble des médias?

3.Posté par nadine sirat le 03/08/2018 17:26
En France, avant l'application d'une décision, il faut du temps pour sa mise en place !

4.Posté par Patsim Dedj Echchiouernadoun Espantcharrat le 03/08/2018 18:25
Monsieur Paul Tian,

Il écrire "Claude Lupiac", "Lulu" pour les amis.

Loulou c'est l'autre ...

5.Posté par Paul Tian le 03/08/2018 18:31
@Patsim
Merci pour votre vigilance... Le "o" a quitté les lieux...

6.Posté par JP le 03/08/2018 19:48
Ce problème va devenir récurrent.
Il y a déjà eu des tentatives sur le territoire de l'ancienne ComCom de Saint-Béat. (relaté sur LM)
On a vu le désastre, quand il avait décrété une seule tournée, en milieu ou fin de semaine. Aulieu de deux.
Les poches poubelles laissées au pied des résidences secondaires, le dimanche soir, étaient la proie des rats, chiens errants etc. Et ça, durant plusieurs jours. Mobilisant les riverains et les employés communaux pour nettoyer rues et trottoirs.

7.Posté par Olivier D. le 03/08/2018 21:30
Bonsoir,
cet article soulève plusieurs questions :
1°) la fusion des intercommunalité a éloigné la prise de décision de la réalité
2°) l'harmonisation des recettes pour financer les déchets des humains
3°) la mise aux normes de la déchetterie de Luchon qui fonctionne par dérogation préfectorale
4°) le tourisme de masse
5°) l'incivisme sur le dépôts des déchets par les particuliers ou les professionnels
6°) le recyclage et tri sélectif
7°) je paye ma redevance ou ma taxe sur les OM donc j'ai le droit de polluer
8°) règlement intérieur des déchèteries des interco , faire payer au poids les entrepreneurs qui viennent déposer les déchets de leur chantier.

Si on recherche sur luchonmag les articles liés aux déchets, aux poubelles dégueulantes, cela ne date pas que de 2017 ( nouvelle intercommunalité ) mais bien avant il y a des articles en 2015, 2016.
Tout mettre sur le dos de la nouvelle interco serait malhonnête.
Le ramassage des ordures a un coût réel ( masse salariale , engins, essences, tri , expédition des différents matériaux.....)

L'image de Luchon serait reverdi si politique , citoyens et professionnels trouvaient des solutions aux interrogations précédentes.
Il faut aussi se poser la question : qu'est ce que je consomme ? d'où cela vient ? est ce que c'est vraiment utile ?

8.Posté par Leo le 04/08/2018 06:33
Il faudrait surtout soutraiter ce genre de prestations à des stes spécialisées ça serait moins cher et mieux organisé... comme le reste d’ailleurs thermes skis etc....

9.Posté par luchon31 le 04/08/2018 11:23
Entièrement d accord avec Leo....
rien à dire de plus
adishatz

10.Posté par Helene Haffner le 08/08/2018 10:45
A luchon et dans tout le secteur , le tri selectif est embryonnaire, et il faut etre tres motivé voire militant pour le faire de la meme facon que dans la metropole Toulousaine.
Il m arrive de ramener mes plastiques et cartons a Cornebarrieu.

Beaucoup de marchés en region toulousaine ne beneficient pas d un ramassage le jour meme, les containers sont stockes dans un local poubelle dedie et sortis par les employes municipaux.

La comcom ne reconnait pas les besoins specifiques lies a la saison touristique, certes mais en attendant de regler le pb, on laisse les ordures dans la rue ?

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique