luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Luchon : l'ALVA se dote d'un local pour "écouter les luchonnais, touristes et curistes"

Il est situé au 11, avenue Carnot, avec une permanence de son président Eric Azémar, chaque matin, du lundi au samedi, de 10h à midi.



Vendredi 20 Juillet 2018


(Photo © Paul Tian)
(Photo © Paul Tian)
L’Association Luchon Vallées Avenir (ALVA) s’installe dans un local, dans le centre de la cité, au 11, avenue Carnot, quasiment en face de la Maison de la Presse. Une permanence sera tenue du lundi au samedi, de 10h à 12h, par son président Éric Azémar.

Dans les prochaines semaines, la permanence s’étendra également aux après-midis, avec la présence de membres de l’ALVA.

Outre le fait que ce local va permettre d’augmenter la visibilité de l’association, Éric Azémar explique que ce sera l’occasion de mieux expliquer aux luchonnaises et luchonnais, ainsi qu’aux touristes de passage dans la ville et aux curistes, les buts et objectifs de l’association, tout en recevant de ce public "souhaits, problèmes, remarques, analyses ou en encore suggestions…".

Cette collecte d’informations permettra par la suite d’établir "un programme d’actions à mener pour le Luchon de Demain", précise le président de l’ALVA.

Eric Azémar insiste sur le fait que son association doit être à l’écoute des luchonnais, des touristes, des curistes, des acteurs économiques pour proposer un programme d’actions dans les mois à venir, avec en ligne de mire, les prochaines municipales qui, sauf coup de théâtre, auront lieu en mars 2020.

Éric Azémar, rappelant au passage que "l’axe central de l’analyse de l’ALVA est le renouveau d’un thermalisme professionnel et moderne" à Luchon.


1.Posté par Pere dupanlou le 20/07/2018 15:25
Les ambitions politiques de l'ALVA sont un secret de polichinelle.
Personnellement je n'y trouve rien à redire, il est même plutôt encourageant, face à l'incompétence de la majorité en place et à l'atonie des élus de l'opposition d'entendre des propositions alternatives pour notre ville.
Je partage le même constat que l'ALVA concernant les thermes et je salue leur initiative de s'ouvrir aux propositions des différents acteurs de notre ville.
Je serai un peu plus réservé si la ligne directrice de cette association devenait "trop politique". On pourrait souhaiter que l'alva prenne garde à ne pas trop s'encarter ou s'étiqueter car cela reviendrait à faire retomber notre ville dans un débat connu que l'on sait stérile et improductif. Certaines vieilles recettes ont vécu. Il serait bon pour notre territoire qu'il naisse de cette association des représentants de tous bords.
Luchon aura besoin de toutes les forces qui la compose et d'être en mesure de s'ouvrir au dialogue et à des partenariats avec l'ensemble des acteurs départementaux , régionaux et nationaux. Le pragmatisme et l'efficacité doivent être les maitres mots de l'action. Au vue de la situation actuelle, les enjeux sont vitaux pour notre commune.
A titre personnel, je garde espoir mais je suis très inquiet . Luchon a 5 ans pour amorcer un virage ... aprés ça ...

2.Posté par nadine sirat le 20/07/2018 20:04
assez de politique ! il faut du changement et des personnes compétentes , il me semble que Mr Ladrix n'est pas écouté et c'est bien domage pour Luchon !

3.Posté par nadine sirat le 20/07/2018 20:05
assez de politique ! il faut du changement et des personnes compétentes , il me semble que Mr Ladrix n'est pas écouté et c'est bien dommage pour Luchon !

4.Posté par DUSSERT Claudie le 20/07/2018 20:31
Eric, pour le local de l'ALVA, tu as de la chance, le local a l'air bien. Vous êtes mieux logés que la généalogie.

5.Posté par eric azemar le 20/07/2018 20:43
@pere dupanlou
tout à fait d'accord avec vous : notre parti, c'est Luchon. Une attitude nouvelle à Luchon, je vous l'accorde.
Lisez svp les derniers numéros de notre trimestriel: c'est le mot d'ordre que nous mettons en avant.
J'aurais plaisir à vous en parler mieux, de vive voix, dans notre nouveau local.
E Azémar

6.Posté par ferré Marie Chantal le 21/07/2018 07:06
Je suis convaincue que l'ALVA et Eric Azemar ont tiré les leçons du passé et éviteront le piège de la politique politicienne, celui là même qui a déchiré Luchon pendant des décennies, les querelles intestines, les ambitions personnelles dans lesquelles tous les protagonistes ont dilapidé leurs forces au lieu de les mettre au service de l'intérêt public.
Nous n'allons pas tarder d'ailleurs à voir émerger quelques fantômes du passé prêts à se positionner pour partir à l'assaut du palais. Le premier signe du réveil est l'analyse par JP Ladrix sur le rapport de la court des comptes. Je rappelle à Mr. Ladrix qu'il a étté aux manettes aux côtés de René Rettig, et qu'il fait parti de la municipalité actuelle, celle que je surnomme la "municipalité Attila", dans le camp d'une pseudo opposition, je dis bien pseudo car nous n'avons jamais assisté à des prises de positions fructueuses de sa part à l'encontre de la politique menée par Louis Ferré, politique désastreuse qui a mené notre ville au naufrage dont nous avons tous conscience.
S'est il opposé au projet du casino? Non!!! A l'emprunt contracté très prématurément par le maire pour la réalisation de ce projet? Non
Il ne peut aujourd'hui que prendre acte des résultats catastrophiques d'une ligne désordonnée qui a occulté les besoins de l'établissement thermal. Il me semble pourtant qu'il était au premier rang, de part sa professions, pour proposer des solutions novatrices et de se battre pour sauver l'outil de travail sur lequel repose l'économie de Luchon. Ne serait-il pas un peu tard aujourd'hui pour adopter une nouvelle posture au goût d’opportunisme, et dont le but n'échappe à personne!!!
L'ALVA a dessiné un vrai projet éloigné des carcans politiciens, un projet faisant appel à toutes les compétences sans discrimination avec pour seul but de positionner Luchon dans un vrai projet d'avenir. Nous sommes dans l'urgence et n'avons pas de temps à perdre en chipotages politiciens ou autres revendications personnelles.
Un travail de titan nous attends pour rendre son lustre à notre ville oubliée et qui depuis bien trop longtemps ne fut que le ring témoin de luttes au service d'ambitions personnelles ou encore de revanches stériles dont le bilan amère demandera la convergence de toutes les forces, de toutes les compétences.

7.Posté par ginette coquio le 21/07/2018 08:44
bravo a eric qu'il continue

8.Posté par Chabeli31 le 21/07/2018 16:56
Mme Ferré on se demande pourquoi vous avez quitté Luchon et les Thermes depuis quelques années. Vous étiez dans l'équipe de M. Rettig me semble-t-il. Cela explique vos attaques contre l'opposition actuelle.
Vous allez revenir pour faire le travail ?

9.Posté par ferré Marie Chantal le 22/07/2018 08:10
Je n'ai pas à me justifier mais je vais quand même le faire. Sachez Chabeli31, (il serait bon que vous laissiez le pseudo pour écrire sous votre vrai nom). Ensuite, victime d'un grave accident j'ai été contrainte de me priver de l'exercice de mon métier, et plus grave pour moi de me priver de cette ville qui est gravée dans mes gènes. Si mon corps est bien trop loin pour moi, mon cœur est accroché à ce Vénasque, aux allées que je parcours dans mes rêves, à l'image des cygnes qui glissent gracieusement sur le lac des thermes!!!! Même si je vis dans un très beau pays, mon ADN à moi s'est Luchon, sa vie, son devenir. Oui lorsque le manque se fait lourd ma gorge se serre et mes yeux s'embrument.
Sachez que mon combat pour cette ville n'est pas nouveau. Non, je n'ai pas fait parti de l'équipe de René Rettig, j'ai travaillé pour lui, je l'ai soutenu, il m'est arrivé aussi de m'opposer à lui, mais il reste un homme pour lequel j'ai un profond respect.
Je ne fais pas de politique, je hais la politique qui n'est que le moyen de manipuler les foules. Je défends une cause et je me bats jusqu'au bout.
Une précision, je porte le nom de Ferré, mais j'espère que vous avez intégré le fait que je n'ai rien à voir avec le maire que je combat depuis toujours.
La seule opposition actuelle pour moi est hors des murs de la mairie, car intra-muros je ne sens pas une réelle opposition comme je l'ai déjà expliqué, où alors vous ne communiquez pas suffisamment sur vos actions contre les divagations de Louis Ferré.
La seule opposition pour moi est celle de l'AlVA qui est détachée de toute idéologie toute faite.
Mon combat aujourd'hui est au côté d'Eric Azémar, qui est à mon sens la solution pour Luchon. Intelligent, visionnaire, sans œillères, il porte un projet concret ouvert à tous sans discrimination d'étiquette mais faisant appel aux bonnes volontés et aux compétences.
Vais je revenir pour faire le travail? Je vous réserve la surprise, Pour l'instant, vous êtes sur place mais le travail n'a pas été fait!!!
En tout cas j'apporterai toujours ma bien modeste pierre à l'édifice car je veux revoir la foule dans les couloirs des thermes, je veux revoir vivre les allées, les commerces, je veux revoir les Luchonnais heureux et une jeunesse ayant le choix de rester dans nos montagnes.
Je sais que la critique est aisé mais sans cette expression, première manifestation de la démocratie aucune projection n'est possible, le but étant de construire un projet viable, réalisable porté par des gens convaincus et dénués de toute autre ambition que celle de rendre son lustre à notre ville.
Satisfaite???

10.Posté par Luchon 31 le 23/07/2018 11:49
Entièrement d accord avec Marie Chantal......
Félicitations pour ton analyse....

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique