luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Luchon : "Quand les containers débordent dans la rue"... une situation récurrente depuis des années !

C'est mon dernier billet d'humeur sur "Luchon Mag" avant la très longue pause que je m'accorde, comme je l'indique sur l'article en UNE du site. Un coup de gueule qui fait suite à l'article publié ce mercredi par "La Dépêche" et intitulé "Quand les containers débordent dans la rue".



Mercredi 6 Mars 2019


(Photo prise le 15 août 2016) © Paul Tian
(Photo prise le 15 août 2016) © Paul Tian
Donc "les poubelles débordent" dans les rues de Luchon et "ce n'est pas vraiment pas une bonne image que nous offrons à nos visiteurs". C'est, entre autre, ce que l'on peut lire, ce mercredi, dans le quotidien régional "La Dépêche" dans un article intitulé "Quand les containers débordent dans la rue".

De son côté, toujours dans cet article, le maire de Luchon indique "J'ai pu noter que samedi dernier, la collecte n'avait pas été réalisée sur la place du marché, la situation dimanche était catastrophique..."

Mais soyons sérieux, cette situation de poubelles débordantes dans les rues de la cité thermale pendant la saison de ski, les vacances estivales, le dimanche, les jours fériés...  n'est surtout pas nouvelle ! 

Loin s'en faut ! J'en suis témoin depuis que je me suis installé à Luchon, il y a dix ans !

Les lecteurs de "Luchon Mag" le savent très bien, au vu des si nombreux coups de gueule que j'ai pu pousser dans mes articles. Mais n'ayons pas la mémoire trop courte et ne soyons pas hypocrites, quand je l'écrivais à l'époque, on disait que je faisais du "bashing Luchon"...

C'est qu'à l'époque, le ramassage des ordures ménagères dépendaient... de la Communauté de Communes du Pays de Luchon dont certains élus aux postes clés siégeaient également au conseil municipal de Luchon.

Car dans ces années-là, qui ne sont pas si éloignées, les poubelles débordaient les dimanches et les jours fériés comme aujourd'hui et donnaient également une image peu ragoutante de la ville.

Alors pourquoi en mars 2019 cette problématique des containers débordants est d'actualité dans un quotidien régional et ne l'était pas à l'époque ?

C'est que depuis... c'est la Communauté de Communes Pyrénées Haut-Garonnaises (qui a supplanté celle du Pays de Luchon) qui est en charge des ordures ménagères et que le climat entre élus luchonnais et élus communautaires n'est pas toujours au beau fixe...

Sans perdre de vue que dans un an... les citoyens seront appelés aux urnes pour élire un nouvelle équipe municipale.

Paul Tian





 

Vacances de fin d'année 2015 (Photo © Paul Tian)
Vacances de fin d'année 2015 (Photo © Paul Tian)

Un dimanche d'octobre 2015 (Photo archives © Luchon Mag)
Un dimanche d'octobre 2015 (Photo archives © Luchon Mag)

Un dimanche de septembre 2015 (Photo archives © Luchon Mag)
Un dimanche de septembre 2015 (Photo archives © Luchon Mag)


Un week-end de novembre 2014 (Photo archives © Luchon Mag)
Un week-end de novembre 2014 (Photo archives © Luchon Mag)


1.Posté par eLecteur le 06/03/2019 13:40
Heureusement qu'a plusieurs reprises LuMag s'est fait l'écho de situations identiques dans d'autres communes. Notamment côté Vallée Garonne. Où il avait été arbitrairement décidé d'un seul passage par semaine au lieu de deux.
Devant la contestation. Les deux passages ont été rétablis. Mais, jusqu'à quand?

2.Posté par Occitanie le 06/03/2019 20:22
Containers autour de l'église, cartons à ramasser devant le monument aux Morts, aucun respect pour notre culture et nos symboles.
Containers au Square Lauret, partout sur les Allées, dans les rues de Luchon, ... Belle image pour les touristes qui visitent notre ville.

3.Posté par BURGORGUE Michel le 07/03/2019 10:10
HONTE aux élus luchonnais, et aux élus de l'ancienne com'com !
Mais aussi HONTE à la "journaliste" ... Véronique Bavencove qui a refusé de publier mon article, après un certain lundi de Pâques, à Superbagnères ! Préférant le transmettre au Pd luchonnais de la com'com … lequel n'a rien fait !

Subitement tout le monde se réveille quand on peut désigner un responsable, autre qu'un luchonnais !


Un proverbe persan dit à peu près ceci : "Quand ton maitre te dit qu'il fait nuit à midi, …
réponds-lui que tu es heureuse de regarder les étoiles" !



Michel Burgorgue -

4.Posté par BURGORGUE Michel le 07/03/2019 18:00
Pour être honnête, et complet jusqu'au bout, nous pouvons dire MERCI à la Mairie de Sant Aventin, qui a fini par prendre conscience de la situation désastreuse, relative à la gestion des déchets ; et qui a décidé de placer 2 containers pour récupérer les bouteilles en verre, sur le plateau de Superbagnères.
Certes nous allons payer une 1° fois pour un service que la Com'com nous rend, en partie seulement ; et nous allons payer une 2° fois le service offert par la Mairie de Saint Aventin …
A titre personnel, j'accepte ce surcoût de bon coeur !
J'espère que ce n'est qu'un début, et que la Mairie de St Aventin va continuer à se substituer à la Com'com située à Gourdan, défaillante !
J'ai suffisamment critiqué, verbalement et par écrit, le 1° magistrat de cette commune, pour ne pas lui rendre hommage ce jour.


Michel Burgorgue -

5.Posté par BURGORGUE Michel le 08/03/2019 09:51
Autre question posée : pourquoi le siège de la nouvelle com'com se trouve t-il à … km, à Gourdan ?
Essai d'explication. Luchon a moins de 2 500 habitants ; les 30 communes situées sur les 3 vallées (la pique, larbousr et d'oueil) n'atteignent pas 2 300 habitants avec une moyenne de 70 ht par commune. Et la particularité de Caubous : 3 habitants (trois)
Est-ce bien raisonnable ? Depuis bientôt 50 ans, une Loi dite Loi Marcellin incite aux regroupements ; résultats : zéro !
Or chaque commune coûte au Trésor public environ 1 200 € par mois et multiplié par 12 puis 30 et enfin par 6 pour une mandature, cela fait DES MILLIONS !. Il n'est pas difficile de comprendre que si ces 30 communes avait rejoint Luchon, il y aurait un bourg de près de 5 000 ht, et cette ville aurait été elle même la com'com ; sans aucun regroupement nécessaire.
Et les responsables à portée de … voix !


Les futurs candidats aux élections municipales de 2020 sont-ils prêts à encourager ces fusions ? Hum ... !

Les anciens se souviennent de l'humoriste Fernand Raynaud, lequel terminait ses sketches par cette phrase, devenue culte ...

"Dis tonton, ... pourquoi tu tousses ?"

Jean-Pierre d'Uhart -

Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique