luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les membres de CDRIC "déterminés à se mobiliser pour que les trains non polluants circulent sur la ligne Luchon-Montréjeau dès 2021"

Vendredi dernier (11 janvier), lors de l'assemblée générale de la Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse (CDRIC), les 87 adhérents présents ou représentés ont adopté à l'unanimité la motion publiée ci-après.



Mercredi 16 Janvier 2019


Face au retard pris et aux obstacles à surmonter, les membres de CDRIC ont exprimé ainsi leur détermination à se mobiliser et à agir tous ensemble (usagers, élus, cheminots) pour que les travaux soient engagés le plus vite possible et que les trains non polluants (y compris le Paris-Luchon) circulent à nouveau sur la ligne Montréjeau-Luchon des 2021.

Pour rappel, en 2018, CDRIC comptait 142 adhérents.

Le conseil d'administration pour 2019 est le suivant :
 
  • Simone Arino, Michel Courteges, JF Feuillerac, Vartan Karnikian, Marc Lacoste, Philippe Liauzun, Marie-Christine Miquel, JF Subercaze et Michel Villo.

Motion adoptée par l'Assemblée générale : "Ligne ferroviaire Montrejeau-Luchon / de l'oxygène pour nos vallées, vite !"

(Photo : archives © Paul Tian /Luchon Mag)
(Photo : archives © Paul Tian /Luchon Mag)
L'assemblée générale de CDRIC :
 
  • Se félicite de l'annonce fin novembre par la présidente du Conseil Régional de lancer une phase test du train à hydrogène des 2021  ce qui implique que les travaux de renouvellement de la voie doivent être terminés à cette échéance.
  • Propose que la réouverture de la ligne devienne pour tous un projet phare innovant et exemplaire tant du point de vue environnemental (pas de diesel) que pour une qualité optimale du service voyageurs et fret.
  • A pris connaissance des conclusions de l'étude préliminaire présentées avec retard par la SNCF le 20 décembre 2018 en commission ferroviaire. Cette étude fixe la fin des travaux à 2023 pour un chiffrage total s'élevant entre 53 et 73 M€ faisant doubler le coût de 36 M€ prévu au contrat de plan (CPER) en décembre 2016 et allongeant le délai de remise en exploitation de la ligne.
  • Rappelle que ces estimations ont été contestées par des élus locaux et des associations mais aussi par le Conseil régional au point qu'une contre expertise est en cours. Le résultat de cette contre-expertise est attendu au premier trimestre 2019.
  • Demande à l'Etat, à la SNCF et à la Région d' affecter les crédits supplémentaires qui s'avéreraient nécessaires à l'issue de la contre-expertise en cours.
  • Appelle les élus locaux, les citoyens, les cheminots à agir vite pour que l'Etat, la SNCF et la Région apportent ce financement supplémentaire s'il avérait nécessaire.
  • Demande à la SNCF d'accélérer le processus d'études en réduisant les délais des études APRO et PRO et de la phase REA pour respecter l'objectif initial de rétablir la circulation des trains dès 2021.
  • Constatant qu'à ce jour, le maintien de la circulation en navette interdit tout développement futur, demande à la SNCF et à la Région d'écarter ce projet et d'inclure des maintenant dans l'étude APRO en cours les travaux portant sur le croisement et le stationnement des trains de voyageurs et de marchandises à Marignac et à Luchon.
  • Constatant que le travail sur l'offre de transports et l'intermodalité qui doit s'engager avec les communautés de communes prend aussi du retard, demande aux 2 communautés de communes, à SNCF Mobilités et au Conseil Régional d’accélérer la réflexion sur la structuration du service de transports dans le Haut-Comminges et la Barousse (correspondances avec les autocars à Loures, Marignac, Luchon / accessibilté des gares et des trains, etc..).
  • Demande à la SNCF et à la Région de réunir un comité de pilotage début 2019, et d' organiser une réunion publique d’information dès le 1er trimestre 2019 pour présenter le programme de renouvellement de la voie et le programme de train à hydrogène.


1.Posté par Valdacoté le 16/01/2019 20:07
Un train pour qui? Pour quoi?
D'ici 15 ans. A Luchon. Il n'y aura plus de sport d'hiver. Et encore moins de thermalisme!

2.Posté par la vigie le 16/01/2019 20:49
tout à fait de votre avis, un train pour 3 pelés et 1 tondu !

3.Posté par Franck le 16/01/2019 21:22
Ce train est un fantasme ... plus personne ne le prenait ... les gens qui demandent sa réhabilitation ont-ils pris une seule fois ce train ...
Je prenais souvent ce train et il m'arrivait de n'être que le seul passager à descendre à Luchon ...
Avant de râler pour avoir un train encore faut-il qu'il y ait un besoin,et, surtout, des personnes qui le prennent ... Avez-vous compté, par ailleurs, le nombre de personnes qui prennent le bus pour aller sur Montréjeau ... à part les scolaires ...

4.Posté par Lauwers Marianne le 16/01/2019 22:20
Rappelez-nous : c'est quoi un train ? au juste ?....

5.Posté par Métalo le 16/01/2019 23:36
Je vous parle d'il y a 40 ans. Il m'arrivait de prendre ce train pour aller bosser à l'usine de Marignac. Déjà à l'époque, il m'arrivait d'avoir un wagon pour moi tout seul!
Je comprends que des cheminots se battent pour conserver leur outil de travail. Mais qu'ils le fassent sur des lignes qui ont un avenir..
Là, je crois qu'ils usent leur énergie, pour rien.
Déjà. Que les Luchonnais s'occupent à sauver leur ville qui tombe en ruine!

6.Posté par Carbu31 le 17/01/2019 04:44
Erreur pour le ski des promotions remplissent tous les trains à destination de ax bonascre au départ de Toulouse en moyenne 20000 passagers sur 3 mois! Et le trafic est estimé sur 12 mois à 35000 voyageurs annuels en plus du ski!
Mais pour avoir des passagers il faut avoir un train!
Et cela désenclave plusieurs vallée et file dans le sens de l histoire écologique! Plus de voitures ou presque dans 15 ans!
De plus avec un climat plus chaud et plus humide il y aura plus de neige l hiver!... faut se renseigner et réfléchir parfois!

7.Posté par ANDREA le 17/01/2019 06:37
la réouverture et vite de même pour Lannemezan sarrancolin

8.Posté par SuperLuchon le 17/01/2019 11:25
@Carbu 31
Au Val d'Aran ils vivent avec leur époque. Héliport le plus moderne des Pyrénées exploitable 24H/24H inauguré il y a peu. Création d'une liaison avec l'aéroport de Lérida tous les WE. Pour aller chercher des clients... Scandinaves! En partenariat avec un voyagiste Plus de 1500 lits réservés pour février/mars déjà réservés
Et Luchon dans tout ça?

Rêvez avec votre Micheline à gaz. Qui de toute manière. Une fois les essais terminés, sera exploitée ailleurs
Quant à vos prévisions météorologiques lues dans une boule de cristal me font bien rire !!!

@ANDREA
Sur la ligne de Sarrancolin. Une personne avait mis des vélos-rails . Les locaux l'ont foutu dehors. Cela restera en friche longtemps!


2022, 2023, 2024, 2025 Toujours rien :-( MDR

Dommage d'user de votre énergie pour rien!
Combat perdu d'avance.

9.Posté par Patrick D le 17/01/2019 11:45
Tout à fait d'accord avec Carbu31
S'il n'y a pas de train ou pas assez de trains et une mauvaise qualité de service, pas de passagers.
Des trains de qualité, confort et pas de diesel, avec un service correct, en particulier des horaires adaptés et une vitesse d'exploitation "normale", convertirons les irréductibles de la route ! Tranquillité, sécurité et si la régularité va avec, je suis pour le train !
Voir l'exemple de Ax, avec en particulier ses forfaits week-end train + ski au départ de Toulouse.
Et pour la neige, il faut interpréter intelligemment les conséquences du réchauffement climatique.

10.Posté par kropotkine le 17/01/2019 17:32
"A pris connaissance des conclusions de l'étude préliminaire présentées avec retard par la SNCF le 20 décembre 2018 en commission ferroviaire. Cette étude fixe la fin des travaux à 2023 pour un chiffrage total s'élevant entre 53 et 73 M€ faisant doubler le coût de 36 M€ prévu au contrat de plan (CPER) en décembre 2016 et allongeant le délai de remise en exploitation de la ligne."
Où peut on consulter ces conclusions ?
"Demande à la SNCF d'accélérer le processus d'études en réduisant les délais des études APRO et PRO et de la phase REA pour respecter l'objectif initial de rétablir la circulation des trains dès 2021."
APRO ? PRO ? REA ? que veulent dire ces initiales ?
L'Etat qui a signé le CEPR avec la Région, qu'en dit il de cette augmentation , cela devrait lui faire croître sa participation !

Il faut tout de même se rappeler la cause de la suspension de la ligne Luchon-Montréjeau , le préfet a souligné la dangerosité de cette ligne et SNCF Réseaux a démontré avec ses photos montages les points de faiblesse de cette ligne.
Ce n'est pas le manque de fréquentation qui a fait disparaître ce tronçon des voies ferrées nationales.
En résumé , les 3 financeurs sont responsables , la SNCF , l'Etat , la Région doivent être condamnés et aller en justice pour réparation du préjudice ! les dires du représentants de l'Etat , le power point de SNCF argumentent ce constat de casse du service public,
il suffirait de récupérer auprès de la SNCF réseaux ou de cheminots engagés les cahiers d'hygiènes et sécurités , ces registres signalant depuis des années la détérioration volontaire de cette ligne; !! sinon l'Etat et la SNCF ne mettront pas un Kopeck pour la régénération de la ligne malgré un projet de train hydrogène;
Les outils de travail sont la possession des forces du capital et celui de l'intérêt général.
Les possédants ne voient que la non rentabilité de cette ligne et pas l'enjeu à long terme

11.Posté par Lys le 17/01/2019 17:35
Allez M'ssieurs Dame un petit choc pétrolier et Gloup's le diesel et l'essence à 2€.
Allô Maman Bobo !
Allez voir en Allemagne dans le monde rural et montagnes les cadencements de leur trains vous m'en direz des Nouvelles entre 5h et 00h et encore plus surprenant dans le Tyrol italien comment ils ont réactivé leurs petites lignes de montagne pour les villages et les petites villes impressionnant ( l'essence et le diesel y est plus cher qu'en France) pareil avec des horaires de train entre 5h et 00 avec un cadencement toutes les 30 minutes.
Est ce que l'Allemagne et l'Italie sont des pays en voie de développement de transport ?
Regardez aussi leurs offres de GNV à la pompe dans ces 2 pays ?
En France le GNV il ne l'utilise que pour les collectivités territoriales exemple : bus Toulousain et ils nous refile leurs vieux bus pourri pour le Larboust avec l'exemple de Peyragudes.
En Espagne comme en France avez vous vu des pompes GNV pour les véhicules ?
Alors si on arrive grâce à ce train à rattraper notre retard chiche d'autant plus qu'il est fait chez Nous les Allemands en ont acheté plusieurs et maintenant les britanniques souhaitent en acquérir pour 2022.
Pour le train l'usage crée les usagers ( mauvais horaires mauvais cadencement et c'est la fin des haricots !) Prenons exemples sur l'organisation de nos voisins italien et allemand ils nous ont acheté nos trains Hydrogène.!

12.Posté par PCV le 17/01/2019 18:15
" Piste Cyclable Verte Cierp Gaud -Luchon
Pensez vous utiliser ce train? Question à poser individuellement,pour comprendre que le train n'est que le souhait de quelques rêveurs(et ils en ont le droit).....combien de Parisiens pour le Paris Luchon?
Il est important de bien analyser les investissements et les dépenses de l'argent public et d'en mesurer les avantages et inconvénients..
Améliorer la D125 et le service de bus suffiront certainement.
Achever la PCV c'est offrir un plus à notre tourisme un environnement agréable et visuel de toute la vallée Montréjeau,Loures,Marignac,Luchon avec la possibilité de circuler en sécurité avec différentes formes de vélos, en particulier électriques.
Il semble que les gens des villes demandent de plus en plus de la Chlorophylle et pas de la Micheline..Une bagarre sérieuse s'annonce pour récupérer le tourisme de proximité, nous devons en être conscients et peut être créer un collectif ?

13.Posté par jeanpeuplus le 17/01/2019 18:35
Tout est en retard donc il est urgent d'attendre

14.Posté par 1 Abonné TER le 19/01/2019 11:33
Nous sommes une poignée de Haut Commingeois a emprunter le TER du lundi au vendredi pour nous rendre au boulot à Montréjeau, à St Gaudens et a Toulouse au départ de Luchon et Marignac. Nous en avons RAS LE BOL de nous taper le cul dans un bus diesel (vachement écologique !!!!) pendant 1 heure de trajet !
Vive le retour du train et nous espérons cela très, très vite ! Merci au CEDRIC de travailler pour nous !
Ceux qui critiquent le retour du train ne l'empruntent jamais ! Ne discréditez pas ce service public qui doit nous être rendu a nous habitants des vallées du Haut Comminges et de la Barousse pour l'économie de nos vallées et l'environnement !
VIVE LE TRAIN A HYDROGÈNE (les Tarbais auront ainsi du travail (c'est un énorme plus pour notre région sinistrée par le chômage).
Bonne année au CEDRIC pour son combat !!!!!!!!!!

15.Posté par jeanpeuplus le 20/01/2019 10:56
C'est bien ce que dit " la vigie" faut-il un train pour une poignée pendant 5 jours ; un bus Farrus suffirait;

16.Posté par Jean-François Subercaze Pour CEDRIC le 20/01/2019 13:27
à Kroptkine

Ou consulter les conclusions de l'Etude préliminaire? : à ce jour, notre association n'a pas reçu les résultats complets de l'étude préliminaire.

Lors de la commission ferroviaire du 20 décembre, SNCF Réseau a présenté un diaporama reprenant les chiffres (contestés par nous et par la Région) de l'étude préliminaire.

Nous allons le mettre en ligne sur le site de CDRIC..

Vous pouvez aussi consulter sur le site de la Région la délibération de la commission permanente et les annexes qui reprennent ces chiffres.

Désolé pour les sigles en voici la signification :
EP = Etude Préliminaire pour définir le programme
APRO = Etude Avant-Projet pour affiner l'EP
PRO = Etude Projet / pour rentrer dans le détail et passer les marchés avec les entreprises
REA = REAlisation

Ces études sont obligatoires dans les marchés publics importants.

Rappelons que pour notre ligne, 2 études socio-économiques, non obligatoires ont déjà été réalisées :
> l'une en 2010 par SYSTRA (travaux estimés à 39 M€ avec caténaire)
> l'autre en 2016 par EGIS (travaux estimés à 36 M€ sans caténaire)

N'hésitez pas à prendre contact avec nous pour plus d'informations.

Pour CDRIC
JF Subercaze

17.Posté par Lys le 20/01/2019 14:04
jeanpeuplus de quoi de qui ?
Il suffit de lire les commentaires et posts sur Luchonmag.
Et d'aller voir ce que font nos voisins en montagne et rural et les trains sont bondés en Allemagne et Italie dans ces zones avec des plages horaires entre 5h du Matin et Minuit avec un bon cadencement toutes les 30 minutes en heure de pointe et une bonne qualité de service et coût attractif pour les usagers
Toujours pareil l'usage crée les usagers !
Et pourtant ceux qui étaient en avance en Europe au niveau du Ferroviaire c'était l'Angleterre et la France( notamment dans les Pyrénées avec l'électrification de la ligne en 1923 qui a permis aussi d'électrifier tous les villages autour de la ligne et d'avoir un essor économique non négligeable)
Pourquoi les Pyrénéens s'ils ont une offre de transport adapté à leurs besoins comme dans le Tyrol Italien et dans la Bavière ( de bons horaires, un coût attractif, de bonnes conexions en Intermodalité) et encore mieux avec un train propre et de dernière génération ne le prendrait pas ?

18.Posté par Philia le 22/01/2019 20:48
Depuis quand LuchonMag sert-il de tribune pour faire de la publicité à Farrus ? C'est ahurissant !!
Des associations se battent partout en France pour un vrai transport ferroviaire d'intérêt général, ce qui ne semble plus signifier grand chose dans ce territoire, tandis que certains se la jouent perso et font leur pub pour un mode de transport bientôt obsolète.
Je vois bien qui a un train de retard dans cette histoire.
Bus Farrus, bus Macron, c'est benêt blanc et blanc benêt.

Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique