luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Rostand et Luchon (2)

Les 19, 20 et 21 septembre, Luchon propose le Festival Rostand. Hôte pendant plus de vingt-ans de la cité thermale, Edmond Rostand écrivit beaucoup sur Luchon ainsi que son père et sa femme Rosemonde Gérard. Depuis lundi, "Luchon Mag" publie une série d’articles de Christian de Miégeville, président de l’association "Luchon d’Antan" sur la famille Rostand et en particularité sur leur séjour à Luchon. Des documents exceptionnels, jamais reproduits, illustrent ses propos. Après le père Eugène, voici aujourd'hui l'oncle Alexis.



Mardi 11 Septembre 2018
Christian de Miégeville


Le banquier et musicien Alexis Rostand

Alexis et Eugéne Rostand (Collection particulière Christian de Miégeville)
Alexis et Eugéne Rostand (Collection particulière Christian de Miégeville)
Voici l’oncle. Edmond le voyait surtout lors de ses vacances villa "Julia" à Luchon. La remarque du président du Crédit Lyonnais : "Eh bien! Vous avez nommé un musicien pour Directeur Général du Comptoir d’Escompte!" est restée gravée dans la mémoire de la famille Rostand.

D’un caractère semblable à son frère Eugène avec qui il s’entendait à merveille, Alexis sut toujours mener de front ses deux "carrières" financière et artistique

Le financier

Alexis Rostand (Collection particulière Christian de Miégeville)
Alexis Rostand (Collection particulière Christian de Miégeville)
Chez les Rostand, la gestion de l’argent et la sensibilité esthétique vont de pair depuis plusieurs générations. Le grand-père d’Alexis, poète et amateur de musique devient maire de Marseille en 1830.

Son père, Joseph, lui aussi féru de musique, travaille pendant trente ans comme trésorier de la cité phocéenne et comme administrateur de la Caisse d’épargne qu’il a contribué à créer.

Dans la famille, on trouve aussi le grand-oncle Albert, un des premiers administrateurs du Crédit industriel et commercial, et le cousin Jules, futur vice-président du CNEP.

A dix-neuf ans, Alexis entre au Comptoir national d'escompte de Paris en 1863 et treize ans plus tard, il prendra la direction de l'agence de Marseille, puis il devient l'agent de la Banque mari- time, de la Banque d'Algérie, du Crédit foncier colonial et de la Banque de l'Indochine.

Il se distingue par son efficacité, mais aussi par sa gestion en bon père de famille, soucieux de l’intérêt général.

Contribuant à l'industrie locale, il développe le commerce vers les pays d’outremer et l'Asie.

En 1889, il est directeur du Comptoir national d'escompte de Paris alors en pleine faillite. Il est l'un des principaux promoteurs et soutien de la Compagnie française des chemins de fer de l'Indochine et du Yunnan, dont il devient le vice-président en 1905.

Il est cofondateur et président de la Banque de l'Afrique occidentale, vice-président de la Compagnie des chercheurs de l'or, de la Compagnie française des chemins de fer de l'Indochine et du Yunnan, du Comité de Paris de la Compagnie royale des chemins de fer portugais, administrateur et membre du comité de di- rection de la Banque de l'Indochine, administrateur de la Compagnie des docks et entrepôts de Marseille, de la Compagnie des compteurs à gaz et de la Banque française du Brésil. ..

Le musicien

(Collection particulière Christian de Miégeville)
(Collection particulière Christian de Miégeville)
Son père lui fait donner des leçons de solfège et de piano au conservatoire de Marseille. Chaque dimanche, à deux heures moins le quart, Joseph Rostand et ses deux fils se rendent au concert.

A quatorze ans, Alexis met en pratique ses notions d’harmonie, et met en musique le poème d’un opéra en trois actes. Déjà entré dans la banque, il poursuit l’étude du contrepoint et de la composition. Il participe à toutes les manifestations artistiques organisées dans sa ville.

La musique n’est pas pour Alexis Rostand une distraction dilettante, mais une des formes les plus élevées de l’Art. Ses premières longues compositions sont écrites sur des poèmes d’Eugène Rostand, son frère.

Il privilégie la mélodie, chantée dans les salons, le chant accompagné au piano et les poèmes mis en musique. Il compose des préludes pour piano, des pastorales pour violon et piano, des pièces pour orchestre.

À trente ans, Alexis Rostand est déjà "l’un des artistes de province qui aient su se faire un nom, s’imposer au public, et dont les œuvres aient eu l’honneur de l’exécution à l’étranger".

Il publiera en utilisant trois pseudonymes : Darston, Montaux, et Jean Hubert. Darston est l’anagramme de Rostand.
 
A Luchon, il est accueilli chez son frère Eugène à la Villa Julia au bord de la Pique.


On y reçoit l’été, notamment: le comte Cahen d’Anvers, le poète Stephen Liégeard, Camille Doucet le secrétaire perpé- tuel de l’Académie Française et bien d’autres personnalités.

On s'y amuse à la roulette, au jeu de la grenouille. Les en- fants jouent du piano et des saynètes.

C'est Alexis qui achètera le castelet de Guignol à Edmond.

La famille proche s’y retrouve.

Ruth (1870) et Gloria Victis (1875) ont été écrit à Luchon par les deux frères, Alexis Rostand composant la mélodie.

Il écrit notamment :

Vingt mélodies : chant et piano.1878. Ballets de Rosa Nera, transcrits et arran- gés pour 2 pianos par l'auteur. 1903 Les saisons et les Heures.1904 Les Amphores, choix de poésies de Catulle, d'après la traduction française de Eugène Rostand. 1913. Les deux Pierrot, divertissement pour salon écrit par Edmond Rostand au cours de l’été 1891, est mis en musique à Luchon par son oncle Alexis.
Des extraits de ses œuvres seront entendues lors du récital poétique et musical du 19 septembre salle Henri Pac.

Il était président de l'Académie des sciences, lettres et arts de Marseille de 1883 à 1884 et vice-président de la Société des amis des arts.

Il meurt à Paris en 1919 à soixante-quatorze ans.

(Collection particulière Christian de Miégeville)
(Collection particulière Christian de Miégeville)

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Septembre 2018 - 16:31 Les Rostand et Luchon (4)


Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique