luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les 45 revendications des "Gilets jaunes" (1)

Au treizième jour de mobilisation des Gilets Jaunes, des "porte-parole" ont adressé aux médias et aux députés, ce jeudi, un communiqué comprenant quarante-cinq revendications.



Jeudi 29 Novembre 2018


(Photo : Instagram @ vdhollande)
(Photo : Instagram @ vdhollande)
Au treizième jour de mobilisation des Gilets Jaunes, des "porte-parole" ont adressé aux médias et aux députés, ce jeudi,  un communiqué comprenant quarante-cinq revendications. Le Premier Ministre Edouard Philippe doit recevoir, vendredi, une délégation "officielle" des Gilets Jaunes".

Transition écologique

  • Revoir à la baisse toutes les taxes.
  • Réduction de la TICPE et de la taxe carbone.
  • Suppression du projet de loi visant à interdire le gasoil non routier « fioul rouge » (pour les agriculteurs).
  • Annulation du projet de loi du biocarburant à l’huile de palme.
  • Abandon du projet de renouvellement du parc automobile français en électrique.
  • Mise sur le marché de biocarburants.
  • Cofinancement de projets visant à concevoir des biocarburants.
  • Régulation des prix des véhicules électriques.

Institutions

  • Création d’une assemblée citoyenne.
  • Consultation du peuple plus fréquente, par référendum au niveau national et local.
  • Dissolution de l'Assemblée nationale
  • Suppression du Sénat
  • Reconnaissance et comptabilisation du vote blanc aux différents scrutins électoraux.
  • Promulgation des lois par les citoyens eux-mêmes.

Emploi et enreprises

  • Baisse des charges patronales
  • Augmentation des aides financière publiques pour l’embauche en CDI, en CDD ainsi que pour les contrats d’apprentissage
  • Embauche des personnes à mobilité réduite favorisée
  • Augmentation du Smic, revaloriser en conséquence le calcul du quotient familial
  • Aide au retour à l’emploi ou à la reconversion professionnelle grâce à des formations efficaces et valorisantes
  • Respecter la parité homme/femme : alignement de la qualification et du poste occupé à rémunération égale
  • Subvention aux entreprises souhaitant s’installer en banlieue ou en province
  • Développement du télétravail
  • Fin des régimes spéciaux

Lutte contre la précarité

  • Augmentation des retraites
  • Diminution de l’assistanat
  • Augmentation de l’allocation pour le logement (APL)
  • Augmentation des aides financières aux étudiants pour l’installation, la mobilité et la culture
  • Retraite au calcul identique pour tous

Finances publiques

  • Réduction du budget des comptes publics
  • Rétablissement de l’impôt sur la fortune (ISF)
  • Réduction significative des salaires des membres du gouvernement
  • Suppression des privilèges (salaires après mandats, emplois fictifs, indemnités)
  • Contrôle des notes de frais des élus
  • Présence physique obligatoire des élus en Assemblée

Postbac, handicap, droits de succession, contrôle technique…

  • Création d’un vrai POSTBAC
  • Inclusion des personnes handicapées dans tous les domaines de la société
  • Accès à la culture pour tous
  • Interdiction du glyphosate
  • Suppression de l’article 80 (ambulanciers)
  • Refonte proportionnelle totale du barème des droits de succession
  • Suppression du nouveau contrôle technique automobile.
  • Baisse des prix des péages
  • Suppression de la limitaion à 80 km/h 
  • Désengorgement des urgences hospitalières.
  • Annulation de la vaccination obligatoire pour les enfants 

Vidéo : e gilet jaune Éric Drouet a filmé et diffusé en direct la rencontre avec François de Rugy, ministre de la Transition écologique



1.Posté par eLecteur le 29/11/2018 16:33
Il y a du travail!
Pour aller plus vite
1ère revendication. Que Jupiter et son mouvement dégagent!

2.Posté par kropotkine le 29/11/2018 16:34
Autre liste :

Le mouvement des "gilets jaunes" dépasse désormais la question des prix du carburant. Dans un long communiqué envoyé aux médias et aux députés, jeudi 29 novembre, la délégation du mouvement liste une série de revendications qu'il souhaite voir appliquées. "Députés de France, nous vous faisons part des Directives du peuple pour que vous les transposiez en LOI (...) Obéissez à la volonté du peuple. Faites appliquer ces Directives", écrivent les "gilets jaunes". Des porte-parole de la délégation doivent être reçus, vendredi à 14 heures, par le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de la Transition écologique, François de Rugy.

Augmentation du SMIC à 1300 euros, retour à la retraite à 60 ans ou abandon du prélèvement à la source... La liste comprend de nombreuses mesures sociales, mais également des mesures concernant les transports, comme la fin de la hausse des taxes sur le carburant et la mise en place d'une taxe sur le fuel maritime et le kérosène. Voici cette liste non-exhaustive de revendications :

• Zéro SDF : URGENT.

• Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).

• SMIC à 1300 euros net.

• Favoriser les petits commences des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce) + de parkings gratuits dans les centres-villes.

• Grand Plan d'Isolation des logements. (faire de l'écologie en faisant faire des économie aux ménages).

• Que les GROS (Macdo, google, Amazon, Carrefour...) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.

• Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.

• Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à point).

• Fin de la hausse des taxes sur le carburant.

• Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.

• Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèquevacances.

• Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l'inflation.

• Protéger l'industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c'est protéger notre savoir-faire et nos emplois.

• Fin du travail détaché. Il est anormal qu'une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des même droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu'un employeur français.

• Pour la sécurité de l'emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.

• Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d'une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)

• Fin de la politique d'austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l'argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.

• Que les causes des migrations forcées soient traitées.

• Que les demandeurs d'asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l'alimentation ainsi que l'éducation pour les mineurs. Travaillez avec l'ONU pour que des camps d'accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l'attente du résultat de la demande d'asile.

• Que les déboutés du droit d'asile soient reconduits dans leur pays d'origine.

• Qu'une réelle politique d'intégration soit mise en oeuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d'Histoire de la France et cours d'éducation civique avec une certification à la fin du parcours).

• Salaire maximum fixé à 15 000 euros.

• Que des emplois soient crées pour les chômeurs.

• Augmentation des allocations handicapés.

• Limitation des loyers. + de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).

• Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport…)

• Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.

• L'intégralité de l'argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l'entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu'à la sécurité routière.

• Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu'il y a eu privatisation, nous voulons qu'ils redeviennent publiques et que les prix baissent de manière conséquente.

• Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.

• Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l'argent sur les personnes âgées. L'or gris, c'est fini. L'ère du bien-être gris commence.

• Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la Terminale.

• Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.

• Le Référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d'un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l'Assemblée Nationale qui aura l'obligation, (un an jour pour jour après l'obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l'intégralité des Français.

• Retour à un mandat de 7 ans pour le Président de la République. ( L’élection des députés deux ans après l'élection du Président de la République permettait d'envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)

• Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.

• Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.

• Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.

• Pas de prélèvement à la source.

• Fin des indemnités présidentielles à vie.

• Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue. -Taxe sur le fuel maritime et le kérosène.

3.Posté par Hélène Haffner le 29/11/2018 16:46
Et ils ne sont pas contre la guerre et pour la paix dans le monde , tant qu a faire ?

Ou étaient ils quand des organisations professionnelles, syndicales ou politiques ont fait grevé et manifesté a propos d un grand nombre de ces sujets ?

Ont ils seulement lu les professions de foi qu ils reçoivent a chaque élections ? Se sont ils deplaces pour voter pour les candidats qui portent deja ces revendications ?

Ha non ils attendent que Madame où Monsieur Blanc se présente pour enfin pouvoir voter.

Moi je ne veux plus qu il y ait de bouchons quand je vais travailler, ils peuvent le rajouter ?

Concernant la diminution de "l assistanat", il s agit dz quoi ? De baisser le RSA ? Les APL ? La CMU ? .... C est tres contradictoires avec la plupart des revendications...

4.Posté par bescond jean-michel le 03/12/2018 11:11
référendum à mi mandat pour continuer ou non avec le même Président, en cas de politique contre le peuple.(ce qui se produit depuis 18 mois)
supprimer les salaires et tous les avantages de l'époux(se) du Chef de l'Etat : n'oublions pas que le statut de 1ere Dame n'existe pas dans la constitution Française!!!!
Faire payer de ses propres deniers toutes modifications non nécessaires au bon fonctionnement du gouvernement: piscine du fort de Brégançon, remplacement de la vaisselle élyséenne.etc
Arrêter toutes les dépenses inutiles en matière de constructions qui sont juste là pour laisser un souvenir du passage a l'Elysée d'un président.( bibliothèque François Mitterrand!!!!)
il faudrait aussi faire payer les factures de soins réalisés dans les hôpitaux Français par certains dignitaires de haut rang ou chefs d'État étrangers. Somme qui s'élèverait a plus ou moins 4 milliards d'Euros!!!

5.Posté par Isabelle le 05/12/2018 04:50
Demander l'inclusion des handicapés dans tous les domaines de la société, c'est bien... Mais vous n'avez pas osé demander une hausse de leur allocation pour qu'ils puissent se déplacer, aller au restaurant ou au cinéma... Avez-vous imaginé ce que c'est de vivre avec 810 € par mois, quand de surcroît on doit faire face à des frais pour cause de handicap : il ne reste RIEN pour les loisirs !!! Comme les autres, vous ne parlez pas des PLUS FAIBLES. Pourquoi nous avez-vous OUBLIES DANS VOS REVENDICATIONS ??? Nous aussi on envie de vivre dignement, comme les salariés, comme les retraités. Nous sommes encore des êtres humains. Une allocation adulte handicapé est normalement faite pour se substituer à un salaire pour les personnes dans l'impossibilité de travailler. Alors donnez-vous au moins le SMIC légal qui nous serait servi si l'on pouvait travailler, célibataire, ou en couple : un employeur ne paie pas ses salariés en fonction du revenu de leurs conjoints, alors, il n'y a pas de raison de tenir compte du revenu du conjoint (s'il ne s'est pas barré à la survenu du handicap !!!) pour le calcul de l'allocation versée à la personne handi : au moins le SMIC, c'est tout. On devrait même demander PLUS, pour tenir compte des frais liés au handicap justement... J'espère que vous allez entendre ce cri de désespoir !!! MACRON n'a qu'à rétablir l'ISF, supprimer la flat-taxe, s'attaquer à l'évasion fiscale et à l'optimisation fiscale : et il aura largement de quoi AUGMENTER L'A.A.H..

6.Posté par Isabelle le 05/12/2018 04:58
Ah, j'ai oublié : les handis sont répertoriés dans vos revendications, en vrac, dans votre liste fourre-tout, avec le glyphosate, la limitation de vitesse, le prix des péages, le contrôle technique.... POURTANT NOUS SOMMES ENCORE DES HUMAINS...

7.Posté par Hallah le 07/12/2018 00:03
Bonjour,
J'ai trouver un poste d agent technique territorial à toulouse mon conjoint perçoit l aah et a partir du mois de juin la caf nous écris que mon mari percevra la moitié de la pension handicapé compte tenue qu' il retienne le salaire du conjoint sachant qu au chômage je percevais 860 euros apl 270 euros et aah 810 je gagnais mieux ma vie avec de l assistanat je ne comprends plus rien et depuis le mois de juin je narrive plus a vivre du fruit de mon travail .merci de savoir quoi faire

8.Posté par Isabelle le 09/12/2018 18:09
Descendre dans la rue avec les gilets jaunes, leur demander de parler de nous ! Il y a quelques minutes je viens encore d'entendre sur BFM TV un porte paroles du gouvernement dire qu'ils ont augmenter l'allocation des handicapés. Oui mais de 40 € et au 10/12/2018 (1 an et demi après l'élection de MACRON, pour l'ISF ça a été immédiat !!!!), au lieu des 100 € promis. Et ça c'est pour certains seulement, car pour d'autres ce sera une diminution... Et AUCUN journaliste pour rectifier cette contrevérité !!!!! Il y en a MARRE. Et la prise en compte des revenus du conjoint, c'est un scandale qu'il faut dénoncer....

9.Posté par Isabelle le 09/12/2018 18:21
Aux concepteurs de ce site :

- Quand allez-vous jouter dans votre rubrique "Lutte contre la précarité" une augmentation de l'A.A.H. au niveau du smic (puisque l'allocation est censée être un revenu de substitution pour les personnes qui ne sont pas en situation de travailler !!!!),

- Et la non prise en compte des revenus du conjoint pour le calcul de l'A.A.H. de la personne handi qui, de fait, se retrouve dépendante financièrement de son conjoint (s'il ne s'est pas barrré...), une humiliation de PLUS

Car l'inclusion des handi dans tous les domaines de la société, notamment à la culture, c'est pas possible avec l'allocation actuelle.

Et MACRON qui a osé s'indigner, avant son élection, que les handi étaient sous le seuil de pauvreté (1025 €) et que c'était une priorité de son quinquennat !!!! Idem pour Brigitte ! Mais qu'a-t-elle fait de bon pour les handi ????

Merci pour votre réponse

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique