luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival TV de Luchon : "Qu'est-il arrivé à Rosemay Kennedy ?", Grand Prix du Documentaire

Ce jeudi soir, à l'issue de la soirée de remise des prix, présentée par Frédéric Mitterrand, le jury documentaire présidé par Patrick Rotman a rendu son verdict. Quatorze documentaires étaient en compétition. Voici le palmarès :



Jeudi 7 Février 2019


Le jury Documentaire (Photo © Gérard Changeux)
Le jury Documentaire (Photo © Gérard Changeux)
Prix attribués par le jury Documentaire :
 

Grand prix
 
Qu'est-il arrivé à Rosemary Kennedy ?
Réalisation : Patrick Jeudy
Musique : Laurent de Nanteuil
 
Hauteville productions avec la participation de France Télévisions - France 5
 
           
Prix spécial du jury
 
La Bataille de l'acier
Réalisation : Eric Gueret
Scénario : Eric Gueret
Musique : Pierre Fruchard, Etienne Bonhomme
 
Bonne Pioche Télévision avec la participation de France Télévision / France 3 / Public Sénat
 

Prix de l'originalité
 
John Ford, l'homme qui inventa l'Amérique
Réalisation : Jean-Christophe Klotz
Musique : Jean-Christophe Klotz
 
Hauteville productions / Arte
           
           
Prix de la mise en image (ex aequo)
 
La tondue de Chartres
Réalisation : Patrick Cabouat
Scénario : Gérald Massé, Patrick Cabouat
Musique : Stéphane Chausse
 
Couleurs productions / France 5         
 

Les enfants maudits
Réalisation : Cyril Denvers
Scénario : Cyril Denvers
Musique : Guillaume Siron
 
J2f production / France 2


Prix attribué par le public
 
Prix du public documentaire
 
Les enfants maudits
Réalisation : Cyril Denvers
Scénario : Cyril Denvers
Musique : Guillaume Siron
 
J2f production / France 2
 

Qu'est-il arrivé à Rosemary Kennedy ? Synopsis

(Photo © ZED)
(Photo © ZED)
On l’appelait Rosie, et on disait qu’elle était la plus jolie des filles Kennedy. Dans les années 1930, Rosemary rayonne sur les photos aux côtés de ses frères JFK ou Bobby. Mais en 1941, elle disparaît subitement de la vie publique. Cachée aux yeux du monde, l’existence de Rosemary fut longtemps le secret le mieux gardé de la dynastie la plus célèbre des Etats-Unis.

Pour élucider le mystère de Rosemary, ce film nous plonge dans l’enfance de la célèbre fratrie, et révèle la folle ambition des parents Kennedy qui ont fait de leur famille exemplaire un véritable instrument de conquête du pouvoir. Mais Rosemary est différente… Elle souffre depuis sa naissance d’un léger retard mental et de troubles de l’humeur. Ses parents refusent de l’admettre. Ils ne veulent pas assumer socialement ce qu’ils considèrent comme une tare. Ballotée d’une école à l’autre, gavée de médicaments, souvent à la traine derrière ses frères et sœurs, la petite Rosie s’accroche et réussit à faire bonne figure au sein du clan. En 1938, elle suit sa famille à Londres, où son père Joseph est nommé ambassadeur. Ce sont les plus belles années de sa vie. Son état s’améliore. Elle rattrape son retard scolaire, fréquente la haute société britannique, elle est belle et courtisée…

La Seconde Guerre mondiale impose un retour précipité aux Etats-Unis… Rosemary ne le supporte pas, pique des colères de plus en plus fréquentes qui la rendent hystérique et violente. Ses sorties nocturnes et son intérêt pour les garçons font craindre un scandale. Son père prend alors, seul, une terrible décision : la faire lobotomiser. L’opération est un désastre, Rosemary en ressort à moitié paralysée, avec l’âge mental d’une enfant de trois ans. Elle doit disparaître ! Joseph Kennedy fait interner sa fille et impose une chape de silence à toute la famille, qui devient complice de cette entreprise d’effacement.

Ce n’est qu’après la mort du patriarche que ses frères et sœurs s’autoriseront à la revoir occasionnellement et en secret, sans jamais lever le voile sur cette histoire taboue qui menaçait la légende dorée des Kennedy.

En puisant dans les nombreuses archives officielles, les photos et films de famille, les lettres et les journaux intimes, ce documentaire nous raconte l’histoire d’une enfant sacrifiée par les siens, parce que sa fragilité psychologique ne cadrait pas avec les ambitions de son clan.
 

Vidéo : France 3 Occitanie


Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique