luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival TV de Luchon : "Madame Coret fait tout pour le saboter"

Suite à la démission, samedi dernier, de huit de ses membres, le conseil d'administration de l'Association du Festival TV Comminges Pyrénées (AFTVCP), nous a adressé le communiqué suivant.



Mardi 2 Octobre 2018


Incompréhensible !

L'affiche de l'édition 2019 du Festival TV de Luchon
L'affiche de l'édition 2019 du Festival TV de Luchon
Que cherche Madame Coret l'ex-présidente démissionnaire de l'AFTCP organisatrice du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon ?

C'est incompréhensible, elle disposait de tous les atouts : largement majoritaire au sein du conseil d'administration de l'association comme lors de la dernière assemblée générale du 24 mai 2018, l'engagement confirmé de la commune de Luchon, du conseil départemental de la Haute-Garonne et du conseil régional Occitanie au même niveau que la vingtième édition soit environ 50% des ressources budgétaires, les bénévoles qui font le Festival prêts pour la 21ème édition, bref les conditions étaient réunies pour réussir 2019.

On ne peut donc que s'interroger sur ses motivations, peut-être l'absence d'unanimisme derrière elle ?

L'engagement accru des collectivités qu'elle aurait comprise comme une mise en cause alors qu'elles montrent ainsi l'importance du Festival ?

En fait, disons-le tout net, la réalité c'est que Madame Coret ne supporte pas la critique, quelle irresponsabilité que ses actes depuis 1 mois !

Dernière trouvaille dans cette campagne de perturbation : alors qu'il faut s'engager maintenant et rapidement en redoublant d'énergie, voici que les 8 administrateurs majoritaires démissionnent en bloc du conseil le 29 septembre, à peine 4 mois avant la prochaine édition.

Les 5 administrateurs dits minoritaires qui ont décidé de porter le Festival 2019 sont persuadés que oui, Luchon mérite vraiment ce Festival, malgré les accusations constantes scandées par Madame Coret auxquelles ils sont confrontés.

Mais voilà qu'elle déplace désormais ses attaques et que l'opérateur présumé fait l'objet d'accusations complètement infondées.

En effet, dans l'urgence, en ayant conscience de nos responsabilités, nous avons contacté un certain nombre de professionnels compétents et attachés à la région dont le fondateur de cette manifestation Christian Cappe !

Il connait bien le Festival en ayant été le producteur des 8 premières éditions, il connait bien la région en ayant des attaches familiales fortes dans le Comminges, il a conservé des contact sur Luchon même s'il a pris de la distance par rapport à ce qui agite le microcosme Luchonnais en ce moment.

Enfin, c'est un professionnel reconnu qui occupe aujourd'hui des responsabilités au sein du Cristal Festival qu'il a créé en 2001.

Pour compléter, Serge Moati et Adriana Santini étaient sous contrats rémunérés et la prestation de Délégué Général que nous confions à Christian Cappe  concernera une mission complète dont le montant sera inférieur à leurs deux honoraires réunis.

Alors disons STOP aux affabulations, fantasmes, mensonges, dénigrements systématiques, manipulations de toute sorte et travaillons à faire que l'édition 2019 soit réussie.

En tout cas, nous nous y employons et nombre de luchonnais nous y accompagnent ce qui n'est pas le cas de Madame Coret qui fait tout pour le saboter !

Le Conseil d’Administration de l'AFTVCP

P.S. :  Christian Cappe a d'ailleurs déjeuné de manière amicale avec Claude Coret et Adriana Santini en janvier 2018.
 
 
 

A lire sur "LUCHON MAG" :

  • "Pourquoi nous avons démissionné ?" (cliquez ici)
  • Démission de huit membres du conseil d'administration (cliquez ici)
  • Démission de Serge Moati (cliquez ici)
  • Lettre ouverte de Claude Coret (cliquez ici)
  • Démission de la programmatrice Adriana Santini (cliquez ici)
  • Christian Miégeville, nouveau président du Festival TV (cliquez ici)
  • Après la démission de Serge Moati, la ville se dit "surprise et peinée" (cliquez ici)
  • Sondage : pensez-vous que le Festival TV aura lieu en 2019 ? (cliquez ici)
  • Démission de la présidente Claude Coret (cliquez ici)


1.Posté par Marie Chantal FERRE le 02/10/2018 16:48
Il aurait fallu une bonne dose d'incrédulité pour ne pas s'attendre aux manipulations en sous main de Mme. Coret qui voudrait nous faire croire que sans elle, le festival n'a aucune chance. Elle ne tolère aucune critique, encore moins la perte de pouvoir son égo oblige!!!
Les attaques contre Christian Cappe sont intolérables il est aujourd'hui la meilleure chance de survie du festival. Christian est un véritable professionnel reconnu au niveau international, qui connait bien Luchon et le festival. Je l'ai dit dans ma dernière tribune, s'est grâce au concours de son expérience et de son carnet d'adresse que le festival à connu un succès immédiat.
Si comme le prétendent les dissidents leur seule préoccupation était la pérennité du festival, ils laisseraient à la nouvelle équipe le temps de faire leurs preuves.
Vous avez donc désormais la preuve que leur seule obsession reste leur égo et leurs intérêts.
Dire que Christian Cappe travaille contre rémunération où voyez vous l'anormal??? Tout ce beau monde voudrait nous faire croire que Moati venait pour des prunes où pour la gloire??? Non n'en croyez rien.
Je voudrais souligner ici, que lorsque nous avons du tirer notre révérence il y a dix ans, nous l'avons fait avec humilité et élégance pour l'intérêt supérieur du Festival et dieu sait qu'il n'était pas facile de laisser notre bébé tout en étant convaincus qu'il n'était pas dans les meilleures mains.

Soyez persuadés que si quelqu'un peu remettre le festival sur la route du succès, c'est bien Christian Cappe,, il est, non seulement le plus légitime mais la meilleure assurance de voir un professionnel engagé travailler à la réalisation de la prochaine édition.
S'il vous plait bâillonnez ces flibustiers parasites qui ne vous veulent aucun bien et qui complotent pour vous conduire à l'échec!!!

2.Posté par claudel le 02/10/2018 18:08
J'avais presque l'impression qu'ils faisaient parti des "bénévoles", Monsieur Moati et Madame Santini, ... mais je suis un grand naïf !
Donc ils étaient rémunérés ... ce qui n'est pas anormal .. seuls les pauvres gens (dont je suis) pratiquent le véritable bénévolat ! Etaient-ils les seuls, et pour quel montant. Voila ce que j'aimerais bien savoir ? Pourvu que leur démission ne les conduise pas à la Soupe Populaire ! (on me dit que, dans notre modernité, on parle des Restaurants du Coeur ... pardon !)
Bon, sérieusement, combien ont-ils touché ? Pourquoi le salaire des fonctionnaires ordinaires (ces fainéants payés au SMIG pour la plupart,qui suscitent l'ire de certains intervenants de Luchon Mag alors que, sans eux, la notion de Service Public serait vide de sens), pourquoi le salaire des fonctionnaires, disais-je, serait-il public (il suffit de consulter la grille indiciaire) alors que le cachet de certains se cache dans les arcanes d'un budget que je n'ai ni le temps ni l'envie de parcourir ... et que je ne sais pas où trouver. Qui saura ou voudra me dire ?

3.Posté par la vigie le 03/10/2018 08:52
Il fallait être naïf pour croire au bénévolat de Moati et sa bande ! Ils ont déserté le navire parce qu'ils savaient que le festival connaissait des baisses de financement ! Tous ces "piques-assiettes nanties" OUST !!! Ils aiment tant Luchon ! Balivernes !!!

4.Posté par Pirate. le 03/10/2018 16:18
La mort du festival de Luchon est proche,un gros fiasco se prépare !

5.Posté par Occitanie le 03/10/2018 20:36
Donnons toutes les chances au 21' Festival et M. Cappe ! Et arrêtez tous ces articles négatifs. www = world wide web Donc ?

6.Posté par Larboust d'en haut le 05/10/2018 00:13
@Occitanie

///Et arrêtez tous ces articles négatif///

A votre clavier!
Proposez un article positif! :-)

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique