luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival TV Luchon : après la tribune libre de Marie Chantal Ferré, droit de réponse de Jean-Paul Coret

"Luchon Mag" a publié le 1er octobre dernier, une tribune libre de Marie Chantal Ferré, intitulée "La véritable histoire du Festival TV de Luchon". Jean-Paul Coret, le mari de l'ex-présidente de l'AFTVCP Claude Coret nous a demandé de publier son "droit de réponse" à Madame Ferré. Le voici :



Samedi 6 Octobre 2018
Jean-Paul Coret


Droit de réponse à Mme Marie Chantal ferré

(Photo © Domy)
(Photo © Domy)
Salir, salir, encore salir quitte à déformer la vérité, il en restera toujours quelque chose …l’article sur l’historique du festival en est le bel exemple.

C’est à l’initiative de Claude Cucuron, premier adjoint de René Rettig, qu’un Festival a vu le jour à Luchon.

Lorsque la Ville, faute de financement, décidait d’arrêter cette manifestation, Claude Cucuron, malgré le scepticisme du Maire de l’époque, réunissait une équipe pour sauver le festival. Claude Coret et moi-même faisions partie de cette équipe ainsi que Pierre Genet, Président de l’Association des Amis du Festival.

Compte tenu de ses compétences prouvées par sa carrière professionnelle, l’ensemble de cette équipe demandait à Claude Coret de prendre la présidence de l’AFTVCP, créée à cette occasion.

Vous revendiquez Madame, le fait de ne pas avoir une vérité sélective, vous êtes alors atteinte d’amnésie.

Christian Cappe, producteur rémunéré de l’évènement compris vite que les buts de l’Association, composée de membres bénévoles, avec des projets de développement du territoire et d’éducation étaient différents des siens, voire non compatibles.

Au bout de deux éditions, en juin 2007 il vendait marque et fonds de commerce du festival de manière contestable à Monsieur Jean Cressant. Ce qui amènera un imbroglio juridique et Louis Ferré à attaquer en justice cette vente pour récupérer la propriété du Festival.

La ville demandait alors à l’Association de prendre en charge la totalité de la production du Festival... on connait aujourd’hui le fruit de ce travail.
 
L’AFTVCP avait récupéré un festival moribond, sans crédibilité auprès des professionnels.

C’est avec l’aide de Serge Moati que le Festival prenait la décision de devenir un Festival indépendant, sans financement des diffuseurs et de se centrer sur la création télévisuelle.

Ce fut une gageure et le financement ne fut pas aisé à rassembler mais au fil des ans, le Festival a grandi pour devenir un évènement national. Nous avons été le premier Festival à introduire les WebSéries. Puis les documentaires de création, puis les Séries Digitales. Nous avons d’ailleurs obtenu le label européen EFFE de festival Innovant 2017/2018. Tous les organismes professionnels sont devenus partenaires du Festival.
 
En 2018, nous avons rassemblé plus de 1100 professionnels pour plus de 60 films présentés.
 
La valorisation des retombées médiatiques (reportages TV dont le pertinent documentaire de 23mn de France 3, Radio, presse écrite et Web) ont atteint 1 005 000€.

Les retombées économiques directes (dépenses locales de l’organisation) ont représenté 345 410€

Les dépenses des accrédités et du public sur place sont évaluées à 850 000€.

Soit un total de 1 195 410€ de retombées dans l’économie du territoire sans compter les retombées d’image. Et sans compter l’impact des réseaux sociaux, au top lors de ce 20ème anniversaire.

Voilà la vérité et tout ceci malgré l’émergence de nouveaux Festivals à très grands budgets dans le paysage des évènements (Cannes et Lille).

La seule ambition dont mon épouse a fait preuve est l’ambition pour le territoire et pour les jeunes. Elle a surtout apporté bénévolement son énergie, son enthousiasme, son travail sans ménager sa peine et sans chercher un retour pour cela.

Les membres fondateurs de l’AFTVCP sont toujours restés fidèles à leurs valeurs : rassembler sans aucune exclusive des personnes sans engagement politique, d’autres encartées soit à l’UMP, soit au PS, qui ont appris à se connaitre et s’apprécier, avec pour seul et unique objectif la réussite d’un évènement qu’ils estimaient primordial pour Luchon.

A défaut d’avoir les dents longues Mme Marie Chantal Ferré, vous avez la plume acérée, trempée dans le vitriol. Ne voulant pas polémiquer inutilement, ceci sera ma seule intervention pour rétablir la vérité et l’honneur de mon épouse.

Jean-Paul Coret
 
 


A lire sur "Luchon Mag"

  • Tribune libre de Marie Chantal Ferré : "la véritable histoire du Festival" (ici)
  • Clap de fin pour les démissionnaires (cliquez ici)
  • Festival TV : "Mme Coret fait tout pour le saboter" (cliquez ici)
  • Pourquoi nous avons démissionné ?" (cliquez ici)
  • Démission de huit membres du conseil d'administration (cliquez ici)
  • Démission de Serge Moati (cliquez ici)
  • Lettre ouverte de Claude Coret (cliquez ici)
  • Démission de la programmatrice Adriana Santini (cliquez ici)
  • Christian Miégeville, nouveau président du Festival TV (cliquez ici)
  • Après la démission de Serge Moati, la ville se dit "surprise et peinée" (cliquez ici)
  • Sondage : pensez-vous que le Festival TV aura lieu en 2019 ? (cliquez ici)
  • Démission de la présidente Claude Coret (cliquez ici)


1.Posté par FERRE Marié Chantal le 06/10/2018 19:17
A mon avis l’auteur de ce laïus n’est pas celui qui l’a signe!!!! Comme je l’ai déclaré sur Facebook, il ne sert à rien de prendre le prétexte de me donner une’ leçon dans le seul but de passer des messages ou tenter’ de discréditer Christian Cappe par exemple!!!!
Inutile de dresser la liste des actions de Mme. Coret, juste pour valoriser son passage à la’ tete de cet événement, notre conception du festival et de’ son histoire divergent radicalement et définitivement
Cette polémique doit prendre fin vous devriez laisser travailler la nouvelle équipe.
Point final, les petits soldats peuvent rentrer au bercail.

2.Posté par la vigie le 06/10/2018 20:43
Assez de polémiques CLAP DE FIN on vous a dit !!!

3.Posté par Lilou le 06/10/2018 21:26
Vous aussi, Madame Ferré, a qui on pourrait attribuer le Pyrénées d'Or catégorie donneurs de leçons, vous pouvez rentrer au bercail et fermer votre caquet, on s'en portera tous mieux.
Prétentieuse, orgueilleuse, aigrie, en vous plaçant toujours au dessus des autres, votre attitude n'est en rien constructive pour l'avenir du festival et votre vérité, votre historique sont biaisés par toutes vos rancœurs. Je vous plains.

4.Posté par Cinoche le 07/10/2018 09:34
Cela va finir quand cette histoire?
Cela commence vraiment à devenir LOURD, LOURD !

5.Posté par Fantôme le 23/10/2018 23:23
Arret de faire guerre guerre regardé avenire pas le passe pour ce festival meme pique assiettes profite passe bonne annee a ce festival passe a autre choce bon vent a ce festival

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique