luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Emmanuel Macron à Souillac : compte-rendu et réflexions personnelles du maire de Fronsac, Michel Ladevèze

Le premier magistrat de Fronsac, Michel Ladevèze, était à Souillac, vendredi dernier, lors de la rencontre des 600 maires d'Occitanie avec le chef de l'Etat. Pour "Luchon Mag", il livre un compte-rendu de cette rencontre telle qu'il l'a perçue ainsi que quelques réflexions personnelles .



Mercredi 23 Janvier 2019
Nadyne Vern-Frouillou


Michel Ladevèze à Souillac
Michel Ladevèze à Souillac
Comme une trentaine de maires de la Haute Garonne, Monsieur Michel Ladevèze,  qui parcourt un deuxième (ou second ?) mandat à Fronsac, s'est rendu à Souillac, dans le Lot, vendredi dernier, pour assister (il ne faisait pas partie des participants sélectionnés par le préfet) au grand débat proposé en Occitanie par le président de la République Emmanuel Macron.

Pour "Luchon Mag, monsieur le maire de Fronsac a procédé à un compte-rendu de cette rencontre telle qu'il l'a perçue avant de livrer quelques réflexions personnelles .
 
Dans un prochain article nous aurons l'occasion d'évoquer avec Michel Ladevèze sa conception de la fonction de maire et ses projets concernant la prochaine élection municipale.
 
 

"Un marathonien des débats"

Un échange ouvert et dense avec des Maires de tous bords et responsables de communes aux tailles différentes mais avec des problèmes communs.

Dans la forme, Monsieur le Président répond à toutes les questions après en avoir noté au préalable les moindres détails.

Un Président à l’écoute, friand des remontées du terrain, et pour cause lui qui s’en est coupé !!
Friand des propositions et suggestions des élus, une force de propositions qui viendront nourrir le grand débat citoyen qu’il vient de lancer.

Il semble enfin avoir compris qu’il est important de s’appuyer sur l’élu de proximité qui est le plus proche du citoyen et en capacité de répondre sans aide et sans garde-fou aux préoccupations quotidiennes des administrés.

Néanmoins, il devra adapter son programme de réformes aux propositions venant du terrain.

 Pour Monsieur le Président, les priorités resteront :
 
  • L’école et la formation avec plus de fermeture d’école en zone rurale et même périurbaine, création de poste d’enseignants, coup de pouce à l’apprentissage.
  • Maintien des services publics et développement des maisons de services (regroupement Pôle Emploi -  la Sécurité Sociale) permettant l’accès aux services administratifs.
  • Revalorisation des centres bourgs avec retour des contrats villes.
  • Réflexion sur les 80 km/h à engager sur le terrain avec les élus et les services de l’Etat.
  • Priorité donnée pour un "retour au travail" pour tous. Diminution des demandeurs d’emplois = taux de chômage à …9%… inadmissible.
  • Aide pour les bas salaires et les petites pensions. Monsieur le Président considère qu’il a fait le nécessaire avec les 100 euros en plus du Smic et la prime d’activité et pour les retraités avec un retour à la C.S.G. pour les pensions jusqu'à 2.000 euros net par mois.
  • Pas de suppression pour les retraites de réversion.
  • Monsieur le Président confirme qu’il n’y aura pas de retour à l’I.S.F. Seulement un suivi des effets de la suppression sur 2 exercices pour juger de son impact sur l’économie.
  • Suppression de la taxe d’habitation pour tous les ménages et cela progressivement.
  • Refonte de la valeur locative pour les logements. Travail de fonds à effectuer par l’administration fiscale.
  • Revisiter la loi NOTRE mais sans la détricoter…
  •  Loi sur l’eau et LA GEMAPI et les aides de l’agence de l’eau aux collectivités.
  • Le plan ours pas d’arrêt. Préserver la biodiversité.
  • Transition écologique et numérique : vaste débat.
  • Le pouvoir d’achat des français = moins d’impôts et donc baisse de la TVA.
  •  Le volet associatif avec la défiscalisation des aides.
 
D’autres points ont bien sûr été abordés durant ses 6 h 30 de débat non-stop avec une intervention du Ministre de l’Education Nationale Jean Michel Blanquer.
 
 

Réflexions personnelles

Les questions posées au cours de ce deuxième débat par moment se chevauchent avec celles du 1er débat avec les Maires et cela inévitablement.

Que nous réserve le prochain débat ???

J’ai trouvé un Président pragmatique qui donne souvent dans l’empathie voir l’affectif, un capitaine d’industrie élitiste qui découvre les dures réalités du terrain avec les laissés-pour-compte de la mondialisation, la fracture sociale, le virage écologique, le numérique et les nouvelles technologies.

A voir s’il restera le 1er de la classe après le Grand Débat National.

Je doute de la sincérité, de la finalité et de la mise en œuvre de son programme, d’autant plus qu’il nous met en avant, nous les Maires proches des administrés et nous demande de l’aide après nous avoir ignorés pendant 18 mois.

Pour ma part, je veux bien jouer le "rôle de facilitateur" dans ma commune. Mais je refuse de récupérer "la patate chaude" du Gouvernement.
 
Malgré tout, des pistes existent :
 
Supprimer la verticalité du pouvoir politique et de son Exécutif. Tendre vers une décentralisation de l’Exécutif en donnant plus de pouvoir et en redistribuant les taches aux Institutions Régionales.

En clair, simplifier le mille-feuilles et le rendre plus lisible pour la population.

Le rapprochement du Président avec les Maires de la République est outre un constat d’échec pour sa gouvernance, une nouvelle chance qui lui est offerte de rétablir un climat de confiance avec les élus du terrain et surtout les français d’en bas, ceux de la France profonde et laborieuse, ceux qui font le ciment et la richesse de notre pays.
 
Le Grand Débat National qui s’ouvre apportera peut-être des solutions et des résolutions avec un nouveau modèle de société, plus juste et plus proche des attentes du citoyen.
 
Du moins il faut l’espérer !

Michel Ladevèze
  
     
 
 

Les maires réunis à Souillac pour débattre avec le président de la République
Les maires réunis à Souillac pour débattre avec le président de la République


1.Posté par eLecteur le 23/01/2019 19:22
Il n'y avait pas de Maires du Luchonnais invités ?
Même, s''il n'a pas besoin, de les convaincre!

2.Posté par Jp ladrix le 23/01/2019 22:13
Merci Michel pour ton implication et pour avoir pris la peine de diffuser les informations.

3.Posté par bernard le 11/02/2019 00:10
Ben on sait pour qui il a voté Michel Ladevèze... pas tout a fait le même son de cloche que Savelli

Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique