luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dimanche 17 février, à Toulouse, on se mobilise pour sauver l'enseignement de l'Occitan

Le rassemblement a lieu dimanche 17 février, place du Capitole, à partir de 14h. Pour les Commingeois et les Baroussais, un bus au départ de Saint-Gaudens (parking du lycée Bagatelle) est prévu dimanche à 11h.
Pour réserver : contact@ostaucomenges.org.



Samedi 9 Février 2019
Nadyne Vern-Frouillou


Pas d'Occitania sense eth occitan !

(Photo : Facebook @JP Ostau Comengés )
(Photo : Facebook @JP Ostau Comengés )
Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, et le rectorat de Toulouse ont décidé de détruire lâchement l’enseignement de l’occitan :
 
  • au niveau national, on supprime tout intérêt à l'option occitan au bac et on empêche l'occitan d'accéder au même statut avantageux du Latin-Grec,
  • au niveau académique, on supprime les moyens donnés auparavant aux établissements pour l’occitan. Faute de moyens suffisants très peu de cours survivront.
Les décisions de l'État sont en contradiction avec de nombreux engagements qu'il a pris avec les collectivités locales.
 
La France se place dans l'illégalité en bafouant le code de l’éducation et même la constitution de la république.

L'occitan est un des éléments fondateur de l’identité de notre région. Pour bien connaître et comprendre nos territoires, on ne peut ignorer la langue et la culture millénaires qu’ils portent.

Oublier l’occitan n’est pas un signe de modernité mais une perte de substance.

Depuis plus de 40 ans, les portes des établissements scolaires de l’académie de Toulouse se sont progressivement ouvertes à l’enseignement de l’occitan dans le cadre d’une continuité remarquable.

Face à la régression très brutale en cours, lo Clusèl, le Centre Régional des Enseignants d'Occitan de Toulouse (CREO), la FELCO, l’IEO, les Calandretas, la Convergéncia occitana et d'autres associations occitanes appellent massivement toutes celles et tous ceux qui, attachés comme eux au respect de la diversité culturelle et linguistique de nos territoires, à une politique volontariste et ambitieuse pour l’occitan et à son plein développement au sein de l’école, à manifester :

Ce dimanche 17 février, à parir de 14h, place du Capitole, à Toulouse.

Mobilisons-nous pour sauver l'enseignement de l'occitan !

 
 

"Una lenga val ben una catedrala"- (Joan Bodon)


Courrier de René Savelli, président des maires ruraux de Haute-Garonne, au ministre de l'Education nationale


Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique