luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aux "sans-gênes" qui stationnent leurs véhicules sur un "Passage Privé"

Ce billet d'humeur s'adresse aux sans-gênes de service qui s'arrêtent ou se garent / stationnent où bon leur semble et surtout les arrangent mais aussi à leurs "bénéficiaires" pour ne pas dire victimes (un mot trop fort  quand on pense à de vraies victimes pour des choses bien plus graves). Le message déposé sur les véhicules parasites par des personnes incommodées peut donner des idées à ceux qui subissent le même désagrément !



Lundi 1 Octobre 2018
Nadyne Vern-Frouillou


Bonjour... et bienvenue sur notre "Passage Privé"

Aux "sans-gênes" qui stationnent leurs véhicules sur un "Passage Privé"
Certes le stationnement y est interdit mais nous n'allons pas changer vos habitudes !

Nous vous acceptons donc quand aucun propriétaire ou locataire n'occupe un des appartements de l'immeuble. Les uns et les autres sont en effet prioritaires... en bonne entente interne préalable.

Si un des appartements est occupé (indices = volets ouverts, lumière...), vous pouvez vous arrêter, vous "garer" cinq minutes :
 
  • pour déposer ou reprendre une personne âgée ou handicapée chez nos amies coiffeuses
  • pour faire un saut chez notre amie la mercière (risquée car, sa convivialité rallonge les minutes!)
  • pour passer ou retirer votre commande  à la pizzeria "Lou Pountet".
  • pour décharger / charger si vous avez réservé une chambre chez nos voisins et amis de l'hôtel des Deux Nations.
 
Toutefois, quelqu'un doit rester dans ou près du véhicule pour parer à toute urgence.

Afin de (sou)rire (jaune pour nous) nous vous invitons  à un petit calcul : si douze véhicules se garent successivement pendant cinq minutes, cela bloque notre entrée / sortie pendant une heure !

 Ah ! Ben mince, vous n'y aviez pas pensé !

Et imaginez une panne... ou la perte des clefs de la voiture cela est arrivé ! Bloqués 72h (un WE).

Même cinq minutes peuvent faire trop quand nous arrivons en voiture et ne pouvons pas entrer : cela nous oblige à rester dans la rue et peut gêner considérablement la circulation... jusque sur l'Allée d'Etigny toute proche …

C'est déjà arrivé...

Ah ! Ben mince, vous n'y avez pas pensé …

Pas de problème sans solution : il suffit de se garer (pas stationner) cinq minutes au fond du porche, cela nous permettra au moins de dégager la rue… mais excusez-nous de répéter : quelqu'un doit rester dans ou près du véhicule pour parer à toute urgence . 

Les photos montrent deux énormes véhicules qui ont stationné toute une nuit… Alors qu'une voiture était très visible, garée dans la cour, derrière le portail vitré...

Comment sortir en cas d'urgence ?  (ou simplement en cas de nécessité ou d'envie !)

Plus le droit non plus d'envisager sereinement une sortie le soir… avec la crainte d'être empêché de rentrer… C'est pire que le carrosse et la citrouille de Cendrillon !

Ah ! Vous n'y aviez pas pensé …

Si vous êtes résident sédentaire à Luchon , excusez-nous de troubler un peu vos habitudes et merci de votre compréhension !

Si vous venez ici en curiste ou touriste, nous vous souhaitons un excellent séjour dans notre belle ville de Luchon où vous apprécierez que l'art du bien vivre ensemble, passe par la courtoisie… et l'humour !
 

Attention, mise en garde amicale !

Aux "sans-gênes" qui stationnent leurs véhicules sur un "Passage Privé"
Se "garer" dans ce passage privé, c'est à vos risques et périls :

Des vélos entrent et sortent aussi de ce passage privé dont l'étroitesse pourrait occasionner des rayures sur votre carrosserie dont aucun des propriétaires /locataires se seraient en rien responsables.
 
Certains locataires peuvent bénéficier du privilège exceptionnel de garer  une voiture dans la cour. Mais jamais dans le passage, quand un véhicule est stationné à l'intérieur de la cour. (Sauf entente amiable).

Petit lexique

Se garer :
  • Mettre son véhicule en un lieu de stationnement
  • Se ranger de côté pour laisser passer.
Le terme "véhicule à l'arrêt" désigne un véhicule immobilisé pendant le temps requis pour l'embarquement ou le débarquement de personnes ou de choses. Les feux de détresse (warning) sont alors allumés.

Le terme "véhicule en stationnement" désigne un véhicule immobilisé au-delà du temps requis pour l'embarquement ou le débarquement de personnes ou de choses.

Deux notions distinctes qui sont définies par les articles 2.22 et 2.23 du Code de la Route.

Tribune libre, précision

"Une tribune libre désigne un article d'opinion publié dans une rubrique ouverte au public. Ce mode de publication permet à une personne qui n’appartient pas à l’équipe de rédaction d’exprimer publiquement ses idées. Il s’agit d’un article d’opinion, de commentaire ou de réactions qui permet, dans la mesure du respect des autres et du bon sens, d’aborder des thèmes très divers."    
 


1.Posté par Daniel le 01/10/2018 20:41
Bpnsoir !

Il n'y avait qu'une solution : la police et la fourrière ou une bonne amende.

2.Posté par Moi le 05/10/2018 19:37
Bonsoir. Je tiens à préciser que je suis locataire dans cet immeuble, que nos deux « énormes véhicules » sont restés là 3 heures et que la voisine me cherche des histoires sans cesse. Par contre en effet il s’agit de mes véhicules et je ne souhaite pas qu’ils soient en photo. Merci donc de bien vouloir faire le nécessaire et arrêter de mettre le feu aux poudres. Je suis tranquille et sans histoire jusqu’à ce que Mme ma voisine en résidence secondaire sème la pagaille.

Nouveau commentaire :

Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Agenda | Culture | Sport | Faits-divers | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique