luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Luchon, les pêcheurs armés jusqu'aux dents

Chaque année, les sociétaires de la société de pêche de Luchon interviennent en fin de saison sur le "chevelu" du Lys.



Dimanche 21 Octobre 2018
AAPPMA Luchon


Le 11 octobre... les pêcheurs Luchonnais armés jusqu'aux dents !

Les eaux glaciaires du Lys sont d’excellente qualité. Elles abritent une population de truites de souche sauvage. Ici, pas d’alevinage : le renouvellement du cheptel est assuré par la seule reproduction naturelle.

Or, le Lys est soumis aux fluctuations de débit de l’hydroélectricité (centrale EDF du Portillon) qui perturbent la reproduction des truites. Par chance, les zones de frayères du Lys se trouvent principalement dans ses petits affluents, à proximité du torrent. Mais les barrages de galets édifiés en période estivale dans ces ruisseaux sont de gros obstacles à la libre circulation des poissons et empêchent les truites d’accéder, à l’automne, à leurs zones de ponte.
 
Force est de constater que l’amusement des touristes, en soi légitime, a un impact sur la vie piscicole.

C’est pourquoi les sociétaires de la société de pêche de Luchon interviennent tous les ans en fin de saison sur le "chevelu" du Lys. On appelle chevelu l’ensemble des petits affluents qui alimentent un cours d’eau.

Le 11 octobre, les bénévoles de l’association "La Truite Luchonnaise" armés jusqu’aux dents, et répartis en 3 groupes, avec pioches, piocs, râteaux et bêches ont dégommé tous les embâcles, barrages naturels et artificiels, les mousses et les amas de branches, les herbiers et autres gros obstacles présents dans les tributaires du Lys.

Une seule, mais physique ! journée de travail a permis de redonner de la vigueur à des ruisseaux essoufflés et menacés d’envasement.

Ces actions sanitaires ont un effet positif immédiat sur les cours d’eau pour le bien de la faune piscicole et dans l’intérêt des pêcheurs.

A signaler qu’une opération d’envergure est à l’étude en partenariat avec Life+Desman pour un nettoyage des berges de la Pique et de l’Ône le 25 novembre prochain.

Il ne s‘agira pas alors de réhabiliter un chevelu, mais de débarrasser la Pique aval Luchon de ses grosses verrues. Nous communiquerons sur le sujet en temps voulu avec appel à bénévoles.

Daniel Estrade, secrétaire de "La Truite Luchonnaise"


Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique